“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

DIAPO. Quand Monaco se souvient de la Libération

Mis à jour le 04/09/2014 à 11:24 Publié le 04/09/2014 à 07:16
Un parfum de liberté, venu tout droit des années quarante, flottait sur la place du Palais.
Je découvre la nouvelle offre abonnés

DIAPO. Quand Monaco se souvient de la Libération

C'était le 3 septembre 1944. Après avoir traversé Cap-d'Ail, les troupes alliées accompagnées par les soldats américains entraient en Principauté.

Toute la journée d’hier était consacrée à la commémoration du 70e anniversaire de la libération de la Principauté par les troupes alliées. Un flash-back déroulé avec succès

C'était le 3 septembre 1944. Après avoir traversé Cap-d'Ail, les troupes alliées accompagnées par les soldats américains entraient en Principauté. L'épilogue pour Monaco - et pour le sud de la France - des années sombres de la Seconde Guerre mondiale.

C'était il y a soixante-dix ans mais l'ambiance était bien restituée hier pour le 70e anniversaire de ce jour de fête.

Et ils étaient plus de 170 participants habillés en GI's, soldats et résistants sous l'impulsion de Louis Dental et de son fils David de l'association « Comité de commémoration d'Époque International » (qui possède une importante collection de tenues et d'uniformes) à rejouer la Libération.

Annoncés par les sirènes, le cortège de Jeeps réuni place des Moulins a traversé Monte-Carlo jusqu'à la place du Casino avant de tracer vers la Condamine pour finir sa course sur la place du Palais. Et c'est à Monaco-ville hier toute la journée que flottait un air d'été 1944 laissant amusés ou médusés les nombreux touristes présents.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.