Rubriques




Se connecter à

Deux cent cinquante pitchouns des étoiles plein les yeux !

À l’occasion de la Fête nationale, un riche programme est proposé jusqu’à dimanche

D.M. Publié le 17/11/2011 à 07:04, mis à jour le 01/01/2011 à 14:33
Deux cent cinquante pitchouns  des étoiles pl - 15030727.jpg
Il y avait hier de la magie sur scène et dans les yeux des enfants, nombreux à se retrouver à la salle du Canton. (Photos D.M.)

À l’occasion de la Fête nationale, un riche programme est proposé jusqu’à dimanche

La Fête nationale est l'occasion de gâter les habitants de Monaco. Et il en faut pour tous les goûts ! C'est pourquoi la mairie de Monaco a concocté, jusqu'à dimanche, un programme haut en couleurs : feu d'artifice pyromélodique vendredi, Roland Magdane très « show » samedi ou encore le gospel du Golden Gate Quartet dimanche. Hier, mercredi, c'était le jour des tout-petits.

À la salle du Canton, le rideau s'est levé sur les marionnettes de Maurice Bouchayer. Magicien et ventriloque, l'artiste a régalé pendant plus d'une heure les 250 enfants (entre 3 et 10 ans) à s'être pressés devant la scène, en famille ou entre amis.

 

Là, Ratoune, le rat gris, menait son petit monde à la baguette pendant que Maurice était noté sur ses facétieux numéros. Invités sur scène, quelques veinards ont pu participer aux divers tours de magie alors que dans la salle, les copains tentaient tant bien que mal de percer les mystères du « presti-agitateur ». Les cris et les rires n'ont pas tardé à fuser. C'était là les plus belles images de cette séance récréative.

À l'issue du spectacle, les enfants ont eu droit à un cadeau : un sac à dos peluche plein de gourmandises et un ballon leur ont été offerts. Une bonne raison de garder le tendre sourire qui ne les a pas quittés l'après-midi durant !

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.