“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Des récifs artificiels révolutionnaires largués au Larvotto à Monaco

Mis à jour le 14/08/2015 à 08:32 Publié le 14/08/2015 à 08:27
Les récifs artificiels vont être progressivement installés dans la réserve du Larvotto, d'ici à la mi-octobre.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des récifs artificiels révolutionnaires largués au Larvotto à Monaco

Des récifs artificiels ont été immergés dans la digue du port Hercule en vue de mener des études scientifiques et veiller à la préservation du site marin.

Des récifs artificiels ont été immergés dans la digue du port Hercule en vue de mener des études scientifiques et veiller à la préservation du site marin.

Le convoi est presque passé inaperçu le 6 août dernier. Une série de semi-remorques transportant un lourd chargement dans les rues de la Principauté.

À l'intérieur, une série de récifs artificiels. Ces structures, immergées en milieu marin, permettent de développer des études scientifiques et veillent à la préservation d'un site.

Ces équipements, arrivés à Monaco il y a quelques jours, réalisés par un groupe spécialisé dans les ouvrages maritimes, sont annoncés comme innovants.

Baptême le 20 octobre

Pour l'instant immergés au pied de la digue du port Hercule, ils seront, dans les prochaines semaines, progressivement transférés dans la réserve marine du Larvotto.

"C'est un projet très innovant et révolutionnaire, qui a beaucoup d'intérêt pour le milieu marin", souligne Philippe Mondielli, directeur scientifique de la Fondation Prince Albert II, partenaire du projet. Qui n'en dira pas davantage sur la finalité de l'aventure.

Le projet d'installation de récifs artificiels se prolonge en effet dans un certain secret.

"Tous les partenaires ont choisi de ne pas communiquer par petits bouts, mais de dévoiler le projet, dans son intégralité, le 19 octobre prochain".

Parmi les entités engagées: le laboratoire ECOMERS de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, la direction de l'Environnement de Monaco, la direction des Affaires Maritimes, les plongeurs de la compagnie des Carabiniers, et l'association monégasque pour la Protection de la nature.

Le lendemain, 20 octobre, le prince Albert II lui-même devrait procéder à la pose du dernier récif, au cours de la commémoration des 40 ans de l'association monégasque pour la Protection de la nature.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.