“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des palissades anti-inondations (enfin) posées à Monaco

Mis à jour le 01/11/2018 à 10:22 Publié le 01/11/2018 à 11:00
Monaco le 31/10/2018 - Dégats plage du Larvotto aprés le passage de la tempête Degats Plage Larvotto tempete

Monaco le 31/10/2018 - Dégats plage du Larvotto aprés le passage de la tempête Degats Plage Larvotto tempete Photo Cyril Dodergny

Des palissades anti-inondations (enfin) posées à Monaco

Les services de l'Etat ont disposé des barrières en bois seulement mardi soir sur la plage du Larvotto, soit au lendemain du coup de mer. Un retard inhabituel selon certains commerçants

De longues barrières en bois protègent désormais les enseignes du Larvotto en cas de nouveau coup de mer.

"On a aussi mis une petite dune de sable pour absorber les chocs en cas de nouveau coup de mer. En attendant de l’utiliser pour réequilibrer la plage", explique Jean-Luc Puyo, directeur de la Direction de l’Aménagement Urbain.

"Normalement elles sont posées début, voire mi-octobre"

Si pour certains sinistrés, il était normal que ces barrières n’aient pas encore été posées avant le coup de mer, du fait que leurs activités se poursuivent ; d’autres, au contraire, regrettent ce retard.

"Nous, nous fermons le 30 septembre. Et normalement, début octobre, voire mi-octobre, elles sont posées. On ne comprend pas pourquoi les affaires maritimes ne l’ont pas fait avant", se demande Lo Iacono, responsable du Glacier Mullot.

En parallèle, d’autres sinistrés demandent à avoir accès, en tout temps, à la structure métallique de secours qui aurait pu bloquer, a minima, le passage de l’eau avant-hier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.