“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Des "galets" pour loger les boutiques place du Casino

Mis à jour le 19/07/2013 à 08:30 Publié le 19/07/2013 à 07:16
Des « galets » pour loger  les boutiques plac - 21916593.jpg
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des "galets" pour loger les boutiques place du Casino

Le conseil communal s’est déclaré favorable au projet contemporain de la SBM pour reloger provisoirement les boutiques du Carré d’or pendant quelques années

Le conseil communal s’est déclaré favorable au projet contemporain de la SBM pour reloger provisoirement les boutiques du Carré d’or pendant quelques années

Alors que le déplacement des arbres et de végétaux a démarré dans les jardins des Boulingrins, au conseil communal, les élus viennent d'approuver le projet porté par la Société des Bains de Mer pour installer temporairement sur la dalle libérée les boutiques de luxe du Carré d'or dans le cadre de l'opération du Sporting d'hiver. Un projet qui a recueilli six voix « pour » en mairie et les abstentions de Christian Raimbert, Henri Doria et Claire-Lise Cestini.

Pour la première fois publiquement, les élus ont pu visualiser l'ensemble de la structure que la Société des Bains de Mer prévoit d'installer sur la place du Casino.

Une structure provisoire certes (on évalue à quatre années le chantier) mais plutôt luxueuse et résolument contemporaine. L'architecte Richard Martinet a conçu un ensemble des bâtiments aux formes arrondies, semblables à des galets qui seront rassemblés sur la pente douce entre l'avenue de la Costa et la place du Casino.

Au total, ce seront cinq pavillons (entre 220 et 600 m2 chacun) qui jalonneront le parvis libéré des Boulingrins. Hauteur maximum : 10 mètres. Au total, le volume bâti de ce projet provisoire sera de 162 564 m2. Assez pour abriter les surfaces de vente et de réserves des boutiques de l'avenue des Beaux-Arts et du Sporting d'hiver.

Techniquement, la superstructure sera composée de caissons métalliques (démontables et remontables ultérieurement) recouverts d'une vêture en aluminium blanc cassé qui dissimulera notamment les installations techniques. Ambiance aérienne… voire futuriste pour l'ensemble qui nécessitera cinq mois de travaux.

Un chantier qui pourrait démarrer au début de l'année 2014.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.