Des déchets radioactifs repérés à la Société Monégasque d’Assainissement

Des véhicules de pompiers portant les inscriptions "risque technologiques" et "unité légère d’intervention spécialisée" avec des hommes habillés bizarrement de la tête aux pieds. Ce jeudi matin, devant la Société Monégasque d’Assainissement (SMA), une intervention très spéciale a eu lieu à l’usine de retraitement des déchets en raison de la détection de radioactivité.

J. D. Publié le 26/01/2023 à 19:17, mis à jour le 26/01/2023 à 19:18
Ce jeudi, devant l’usine de retraitement des déchets de la SMA, les pompiers ont identifié des vêtements comportant des traces de radioactivité. Photo DR

Le chargement d’un camion-benne a été repéré par un portique qui "scanne" les déchets et déclenche l’alerte en cas de radioactivité. Fort heureusement, les valeurs mises en évidence n’étaient pas dangereuses pour la santé publique mais incompatibles avec l’incinération.

Les pompiers ont fait vider le chargement et ont identifié des vêtements de ville souillés par de l’iode 131, qui provient d’un élément de l’imagerie médicale ou un traitement médical hospitalier. Ce type d’incident arrive occasionnellement et nécessite une procédure de sécurité très rigoureuse car, théoriquement, ces déchets doivent suivre une filière d’évacuation dédiée.

Ce jeudi, les vêtements concernés ont été stockés à la SMA, dans un coffre en plomb appelé "local de décroissance radioactive". Par période de huit jours, la radioactivité diminue de moitié. Après sept périodes, la radioactivité devient nulle et le déchet peut alors être replacé dans la filière classique de traitement par incinération.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.