“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des caissières du Casino de Monte-Carlo soupçonnées de vol

Mis à jour le 11/12/2015 à 05:13 Publié le 11/12/2015 à 05:13
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Des caissières du Casino de Monte-Carlo soupçonnées de vol

Rien ne va plus au Casino de Monte-Carlo ?

Rien ne va plus au Casino de Monte-Carlo ? N'exagérons rien. Mais c'est l'impression que donnent les deux affaires qui touchent simultanément l'établissement de jeux de la Société des Bains de Mer.

D'une part, le plus prestigieux des casinos de la SBM a été victime d'escrocs soupçonnés d'avoir triché à la roulette anglaise et ainsi frauduleusement empoché au moins 540 000 e. Peut-être beaucoup plus. Les trois Anglais accusés d'escroquerie seront jugés ce mardi 15 janvier par le tribunal correctionnel de Monaco.

D'autre part, huit salariées de la SBM ont été interpellées mercredi matin et deux autres le lendemain dans le cadre d'une enquête ouverte pour vol. Sept d'entre elles ont été remises en liberté dès mercredi soir. Une ou plusieurs employées de la caisse du Casino de Monte-Carlo sont soupçonnées d'avoir détourné des sommes de la vente de tickets d'entrée au casino. Le préjudice est minime : un millier d'euros dans un cas, quelques dizaines d'euros dans d'autres. L'enquête se poursuit.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.