“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des assistantes sociales du Département pour l'aide aux victimes

Mis à jour le 31/01/2016 à 05:08 Publié le 31/01/2016 à 05:08
Eric Ciotti, entouré du sous-préfet Stéphane Humbert, du colonel Grégory Vinot, commandant le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes et d'Henri Leroy, vice-président du conseil départemental en charge de la sécurité.	(DR)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Des assistantes sociales du Département pour l'aide aux victimes

Dans le cadre de la politique départementale d'aides aux victimes, le président du conseil départemental s'est rendu au siège du groupement de gendarmerie nationale des Alpes-Maritimes à la caserne Ausseur à Nice, afin de renouveler l'engagement du Département pour l'aide sociale aux victimes via notamment la mise à disposition d'assistantes sociales.

Dans le cadre de la politique départementale d'aides aux victimes, le président du conseil départemental s'est rendu au siège du groupement de gendarmerie nationale des Alpes-Maritimes à la caserne Ausseur à Nice, afin de renouveler l'engagement du Département pour l'aide sociale aux victimes via notamment la mise à disposition d'assistantes sociales.

L'occasion pour Eric Ciotti de rappeler la problématique alarmante des violences faites aux femmes, puisqu'en 2015, en France, 134 femmes ont perdu la vie sous les coups de leur conjoint. Le député s'est d'ailleurs associé à la mobilisation qui vise à solliciter la grâce présidentielle au bénéfice de Jacqueline Sauvage. Le président du Département a tenu a salué le travail de Monique Sablereau et des trois autres assistantes sociales de la Police nationale « qui ont accueilli, écouté et aidé près de 5 000 victimes au cours de 63 000 entretiens. Je veux saluer votre remarquable investissement, votre bel engagement et la part de vous-mêmes que vous placez dans le soutien à ces victimes ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.