“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Des artistes rescapées de Fukushima rendent hommage aux pompiers monégasques

Mis à jour le 28/03/2014 à 09:28 Publié le 27/03/2014 à 07:14
La délégation japonaise comprenant les trois artistes rescapées (au centre) était hier matin à la caserne de la Condamine afin de rendre honneur aux pompiers dépêchés à Fukushima en 2011.

La délégation japonaise comprenant les trois artistes rescapées (au centre) était hier matin à la caserne de la Condamine afin de rendre honneur aux pompiers dépêchés à Fukushima en 2011. B.P.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Des artistes rescapées de Fukushima rendent hommage aux pompiers monégasques

Trois ans après la tragédie de Fukushima, de jeunes artistes rescapées ont rendu ce mercredi hommage aux sapeurs-pompiers dépêchés sur place, en leur offrant une composition florale symbolique

Trois ans après la tragédie de Fukushima, de jeunes artistes rescapées ont rendu ce mercredi hommage aux sapeurs-pompiers dépêchés sur place, en leur offrant une composition florale symbolique

Vendredi 11 mars 2011, 14 h 46, heure locale. Nord-est du Japon. Un séisme de magnitude 9 engendre un tsunami meurtrier et une catastrophe nucléaire. Alors que le pays panse toujours ses plaies, au milieu des mauvais souvenirs de l'enfer de ces journées, quelques morceaux de bravoure resurgissent des décombres.

Hier matin, dans le cadre du programme « Traveling Whale Associations » en faveur des enfants rescapés de Fukushima, de jeunes artistes de la région ont rendu hommage à l'unité du capitaine Eric Niel, dépêchée sur les lieux pour secourir les survivants, rechercher les victimes et aider à remettre les infrastructures en place.

Un hommage en toute simplicité

Dans la salle d'honneur Auguste-Picandet de la caserne de la Condamine, la délégation japonaise, accompagnée de l'ambassadeur de la Principauté au Japon et en Inde, Patrick Médecin, a remis un ikebana - une composition florale typique du pays du Soleil Levant - au commandant Norbert Fassiaux, adjoint du chef de corps. Réalisé sur place par les jeunes artistes de la région de Fukushima, l'ikebana est un « symbole de paix et de collaboration entre les peuples », mais aussi un art de vivre.

« C'est un grand honneur de recevoir cette composition,confie le commandant Fassiaux. Chaque année, un événement est là pour rappeler la tragédie. Mais aujourd'hui, cette démarche permet d'établir un contact avec ce pays qui a suscité un grand attachement dans notre corps. »

Après avoir présenté l'équipe de onze sapeurs-pompiers qui sont intervenus il y a trois ans dans la région du nord-est japonais, les jeunes artistes se sont vues offrir une casquette chacune et un petit ours blanc du nom de Tamalou, donné aux enfants pour dédramatiser les interventions et les réconforter.

Alors que les jeunes artistes étaient au Palais princier ce mardi pour une visite guidée par la princesse Charlène, hier après-midi leurs pas les ont menés jusqu'au jardin japonais de Monaco où elles se sont adonnées à leur art.

Il y a trois ans, il n'y avait pas de couleurs à Fukushima. Aujourd'hui, les jeunes rescapées ont avoué n'en avoir qu'une dans leurs yeux, « l'étonnant bleu de Monaco ».

Benoît Piraux

bpiraux@nicematin.fr

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.