“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dernier tir pour le concours des feux d'artifices

Mis à jour le 29/12/2011 à 18:23 Publié le 25/08/2011 à 07:02
Répartis sur la plateforme de la digue, le matériel de tir est composé de 350 batteries de mortier, qui exploseront via ordinateur. 	(Photos Eric Dulière)

Dernier tir pour le concours des feux d'artifices

La société française Prestatech Artifices embrasera à 21 h 30 le port Hercule pour la quatrième et ultime soirée des feux d'artifices pyromélodiques

La boucle est bouclée. À grands renforts d'explosifs, Prestatech Artifices joue ce soir sa carte dans le concours international de feux d'artifices pyromélodiques de Monaco. Quatrièmes et derniers participants de l'été, les membres de la société française étaient hier à pied d'œuvre sur la digue Rainier III pour mettre au point les installations de ce spectacle de feux. Un spectacle comme une « invitation au voyage », explique Jean-Louis Morancé, directeur technique et cogérant de Prestatech Artifices, qui coordonne le feu de ce soir. L'entreprise originaire de région parisienne (Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne) participe pour la première fois au concours monégasque. « Nous avons adapté ce spectacle baptisé ''Odyssée' spécialement pour Monaco. Ce festival est une manifestation qui compte. La pression est normale et nous avons des prétentions assez élevées » ,sourit-il.

25 minutes et 350 charges

Au total, dix personnes sont en charge de la coordination de ce feu qui durera 25 minutes et nécessite 350 batteries de mortier, « à la fois pour des jeux d'altitude et des chandelles pour des effets plus bas ». Le tout, piloté par informatique.

Objectif : inscrire la coupe du festival monégasque au palmarès de Prestatech Artifices. Dans le passé, l'entreprise s'est déjà illustrée au festival de Chantilly, pour les feux d'artifices du 14 juillet à Paris mais aussi en Tunisie, en Espagne et Italie… et aussi pour les festivités liées à la candidature olympique Paris 2012. « Mais, par ailleurs, nous ne participons qu'à un seul festival chaque année car financièrement, c'est un engagement assez lourd. Nous faisons le choix d'en faire un et de pleinement nous y consacrer. » L'artificier n'en dira pas davantage sur ce spectacle, pour garder une part de mystère à cette « Odyssée ». Délivrance ce soir dès 21 h 30.

Jean-Louis Morancé, directeur technique et cogérant de Prestatech Artifices, chef d'orchestre du feu ce soir.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct