Décès d'une femme lors d'un stage de naturopathie en Indre-et-Loire, une information judiciaire ouverte

Une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte après le décès d'une femme de 44 ans qui participait à un stage de naturopathie en Indre-et-Loire.

La rédaction Publié le 19/08/2021 à 16:16, mis à jour le 19/08/2021 à 16:18
Une voiture de la gendarmerie. Illustration. Photo Clément Tiberghien

Une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte après le décès d'une femme de 44 ans qui participait à un stage de naturopathie à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire), a indiqué le procureur de la République de Tours à l'AFP jeudi, confirmant une information de la Nouvelle République.

L'autopsie du corps devrait avoir lieu la semaine prochaine 

Les faits se sont déroulés jeudi 12 août dernier, au château de Brou à Noyant-de-Touraine, au sud de Tours. La victime, domiciliée à Paris, participait à un stage de naturopathie proposé par une société qui comprenait des activités de jeûne hydrique: un comportement qui consiste à s'abstenir de manger pendant une période donnée où l'on ne consomme que de l'eau. Une autopsie a eu lieu en début de semaine.

Sous l'autorité du juge d'instruction du tribunal judiciaire de Tours, l'enquête doit permettre d'établir la "cause de la mort qui reste à déterminer" et de rechercher si "d'éventuels manquements ont été commis par les organisateurs du séjour", a précisé le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin, sollicité par l'AFP.  Si de "nombreuses auditions" ont été conduites, aucune n'a donné lieu à une garde à vue à ce jour, a-t-il ajouté. 

Le stage se déroulait sur une semaine, comme l'indiquent les organisateurs sur leur site. Il s'adresse "aux personnes qui souhaitent vivre les bienfaits d’un jeûne hydrique au sein d’un groupe dans un cadre ressourçant, confortable, calme et sécurisé". "Pendant ce séjour de jeûne, et en complément de notre accompagnement habituel au jeûne, nous vous proposons une formation à la naturopathie et de la visualisation créative", peut-on lire. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.