De 20 à 25 ans de prison requis contre Abdelaziz Rebiai à Nice

L'avocate générale Emilie Tarigault a requis jeudi aux assises des Alpes Maritimes, "vingt à vingt-cinq ans de réclusion criminelle, dont les deux tiers assortis d'une peine de sûreté" à l'encontre d'Abdelaziz Rebiai.

La rédaction Publié le 04/04/2013 à 17:18, mis à jour le 05/04/2013 à 07:31
Mohamed Sghir
Mohamed Sghir, handicapé après avoir reçu quatre balles à bout portant, ne comprend toujours pas le geste de Abelaziz Rebiai, défendu par MeAdrien Verrier. Frantz Bouton

L'avocate générale Emilie Tarigault a requis jeudi aux assises des Alpes Maritimes, "vingt à vingt-cinq ans de réclusion criminelle, dont les deux tiers assortis d'une peine de sûreté" à l'encontre d'Abdelaziz Rebiai.

Ce Niçois de 24 ans, déjà condamné 21 fois pour des délits, est jugé depuis mardi pour répondre d'une tentative d'assassinat survenu en juin 2010 à Nice-Est.

Mohamed Sghir, 32 ans, avait reçu quatre balles en pleine rue. Il est, depuis, paraplégique.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.