Rubriques




Se connecter à

Dans la Loire, une femme soupçonnée d'avoir maquillé le meurtre de son mari en accident, mise en examen

Une comptable de 55 ans suspectée d’avoir maquillé en accident le meurtre de son mari à Usson-en-Forez (Loire) a été mise en examen vendredi pour "meurtre sur conjoint", a indiqué le parquet de Saint-Etienne.

La rédaction Publié le 05/08/2022 à 19:30, mis à jour le 05/08/2022 à 19:33
gendarmerie illustration 09547867876 Photo F. C.

Une comptable de 55 ans suspectée d’avoir maquillé en accident le meurtre de son mari à Usson-en-Forez (Loire) a été mise en examen vendredi pour "meurtre sur conjoint", a indiqué le parquet de Saint-Etienne.

Cette femme a été "placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention (JLD)" à l'issue de 48 heures de garde à vue, a précisé le procureur-adjoint de la République de Saint-Etienne, André Merle, ajoutant qu’elle encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

Elle pensait avoir "percuté un mouton" 

La suspecte, comptable auprès d'un ascensoriste stéphanois, avait été placée en garde à vue mercredi 3 août par la gendarmerie à sa sortie du service psychiatrie du CHU de Saint-Etienne où elle avait été admise durant la nuit du 19 au 20 juillet, dans les heures qui ont suivi le drame.

 

La quinquagénaire avait évoqué "un accident" pour expliquer les circonstances du décès de son mari, âgé de 54 ans. Elle affirmait avoir "dans un premier temps pensé avoir percuté un mouton" dans un pré du domicile familial. L’enquête confiée à la Brigade de recherches de Montbrison (Loire), ainsi que les expertises et l’autopsie ordonnées par le parquet ont remis en cause sa version.

"Selon les deux médecins légistes requis, la victime a été percutée à deux reprises, d’abord à hauteur de la hanche gauche, puis à hauteur de la tête avant que la voiture ne lui roule dessus", a expliqué le parquet stéphanois. L'homme, père de ses trois enfants, dont elle vivait séparée, était employé chez un fabricant de cartes électroniques. Il avait succombé à ses blessures à l'arrivée des sapeurs-pompiers.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.