“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Communales à Monaco: la liste de Franck Nicolas entre dans la course

Mis à jour le 18/02/2015 à 08:08 Publié le 18/02/2015 à 08:06
Près de 400 personnes se sont déplacées pour écouter les idées de la liste de l'équipe de Franck Nicolas.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Communales à Monaco: la liste de Franck Nicolas entre dans la course

Premier vrai meeting de campagne, ce lundi soir, pour la liste «Un Regard Neuf», avec présentation du programme finalisé et des deux derniers colistiers

Premier vrai meeting de campagne, ce lundi soir, pour la liste «Un Regard Neuf», avec présentation du programme finalisé et des deux derniers colistiers

C'était le grand soir pour la liste «Un regard neuf». Loin des réunions de quartier plutôt intimistes, la soirée d'hier, qui se tenait dans un théâtre des Variétés plein (près de 400 personnes), avait tout du grand meeting politique.

Mise en scène avec entrée des colistiers en musique. Messages vidéo et discours. Écran avec retransmission au bar du théâtre pour ceux qui n'ont pu rentrer. Ambiance rouge et blanche. Spots. Et même le chauffeur de salle!

>>RELIRE.

La liste de Franck Nicolas est définitivement entrée en campagne avec la présentation des deux derniers candidats (lire ci-dessous)mais surtout l'exposé de son programme.

Au pupitre, les colistiers ont passé les grandes idées en revue d' «Un regard neuf».

En vrac, toutes les thématiques sont évoquées. Quitte aussi, parfois, à s'emmêler les pinceaux. La distribution du programme à la fin de la soirée sera donc salutaire pour que le public s'y retrouve.

Des tacles et des idées

Les bons mots et les tacles fusent aussi. Jean-José Bertani en tête : «Il est aussi franc-maçon ? Ils sont trente à Monaco, beaucoup moins que les Templiers ! » ; « La place d'Armes ? C'est le désert de Gobi l'après-midi!»; ou encore : «Georges Marsan et son équipe ne sont pas à votre écoute. Nous avons été les seuls à venir vous voir dans vos quartiers!» notera Criss Roux.

À chaque prise de parole, des mots reviennent. Récurrents, comme pour mieux marquer les esprits : respect, unité, famille, à l'écoute, proximité, liste entière…

Et ce n'est qu'au bout d'une heure que la tête de liste, Franck Nicolas monte sur scène. Il est accueilli comme une star.

«Alors voilà, mes chers amis, nous y sommes, c'est le moment de la mobilisation! De la mobilisation et de l'alternative!»

>>RELIRE.

Franck Nicolas a «osé». «En effet, je suis porteur d'une maladie incurable et politiquement transmissible : la candidature aux élections communales.»

Devant un public conquis, il déroule sa vision pour la mairie, évoque ses modèles politiques «Jean-Louis Médecin, et Anne-Marie Campora, qui avaient tous deux une grande ambition pour une mairie qui avait alors une ampleur remarquable en Principauté». Mais le candidat n'oublie pas non plus le travail effectué par le maire sortant.

«Ne pas reconnaître cela serait irrespectueux pour le travail accompli et pour les électeurs qui lui ont fait confiance durant trois mandats successifs. Douze ans. Douze ans, ça compte. Mais douze ans, c'est long. Douze ans, c'est même très long. La mairie de Monaco ne peut plus continuer sur le même rythme. (...) Il est grand temps d'y apporter un souffle nouveau!»

Et ce lundi la salle pleine du théâtre des Variétés lui a sans doute apporté cet oxygène. Mais la route est encore longue.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.