“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Collision mortelle de deux motards: année noire à Monaco

Mis à jour le 28/12/2011 à 09:05 Publié le 28/12/2011 à 07:09
Lundi, à 21 h 50, le boulevard du Larvotto a été le théâtre d'un drame qui a coûté la vie à un jeune de 20 ans et un homme de 56 ans.

Lundi, à 21 h 50, le boulevard du Larvotto a été le théâtre d'un drame qui a coûté la vie à un jeune de 20 ans et un homme de 56 ans. Olivier Ogéron

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Collision mortelle de deux motards: année noire à Monaco

« L'un des motards a doublé, cent mètres après un virage, explique le conseiller de gouvernement pour l'Intérieur. L'endroit précis où a eu lieu le drame n'est pas réputé accidentogène.

« L'un des motards a doublé, cent mètres après un virage, explique le conseiller de gouvernement pour l'Intérieur. L'endroit précis où a eu lieu le drame n'est pas réputé accidentogène. Il s'agit d'une ligne droite de 300 mètres dans un tunnel éclairé, où une bande blanche indique l'interdiction de doubler. C'est malheureux mais le gouvernement princier en appelle à la vigilance. »

Paul Masseron ne cachait pas, hier, son désarroi face au drame survenu lundi, à 21 h 50 sur un tronçon du boulevard du Larvotto limité à 50 km/h (lire notre édition d'hier).Un drame qui a coûté la vie à un jeune de 20 ans, Français résident monégasque, et à un homme de 56 ans, Français résident à Roquebrune-Cap-Martin, malgré un fort déploiement de sapeurs-pompiers, médecins du SMUR et policiers.

Respect du Code de la route

Si une enquête a été ouverte pour connaître les raisons précises de l'accident, tous les éléments convergent vers la thèse du non-respect du Code de la route.« Le virage n'y est pour rien,note Paul Masseron. L'accident s'est produit 100 mètres plus loin. La moto qui arrivait en sens inverse avait ses feux allumés. C'est ce que montrent les vidéos des caméras de surveillance. »

Dès hier, dans un communiqué, le gouvernement princier rappelait« les règles simples [qui] garantissent [la] sécurité, notamment celle des conducteurs de deux-roues. » Car si les pouvoirs publics évoquent les deux-roues, c'est parce que Monaco a vécu une triste série noire en 2011.

Série meurtrière

Le 29 mai dernier, au soir du Grand Prix, deux cents mètres plus loin seulement (en direction de Cap-d'Ail), une collision frontale entre deux scooters avait fait un mort et un blessé grave. Il est 19 h 30 lorsque les deux-roues se percutent. Le scénario est peu ou prou similaire à celui de lundi : l'un des deux véhicules se serait déporté, percutant un deux-roues circulant en sens inverse. Le motard décédé, 35 ans, était résident monégasque. Le blessé grave était âgé de 19 ans.

Le 25 avril, un Roquebrunois de 34 ans, salarié monégasque, se tuait en deux-roues dans le tunnel sous le Fairmont, au niveau de l'Auditorium Rainier-III. Le conducteur du deux-roues aurait chuté tout seul, puis aurait percuté le garde-corps installé en face de la salle de spectacle. Les sapeurs-pompiers monégasques, le SMUR et la Sûreté publique n'ont pu que constater le décès.

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.