Rubriques




Se connecter à

Clinton, Blair, DSK, Sarkozy... combien touchent-ils pour donner des conférences?

Reconversion. A l'instar de Nicolas Sarkozy, qui donne une conférence rémunérée ce vendredi à Cannes, beaucoup d'anciens chefs d'Etat ou hommes politiques font des "ménages".

D. A. Publié le 27/09/2013 à 12:00, mis à jour le 27/09/2013 à 13:04
sarkozy retour ump
Photo Reuters

Reconversion. Nicolas Sarkozy n'est pas le seul à monnayer ses talents d'orateur. A l'instar de l'ex président de la République, qui donne une conférence rémunérée ce vendredi à Cannes, beaucoup d'anciens chefs d'Etat ou hommes politiques font des "ménages".

Des conférenciers de luxe. Voici leur "tarifs".

1. Bill Clinton

 

Le Cristiano Ronaldo des conférenciers. L'ancien président américain est le conférencier le mieux payé avec une moyenne de 300.000 euros par intervention. En 2011, il a ainsi touché plus de 10,1 millions d’euros et a empêché la bagatelle de 56 millions de dollars depuis 2003, selon le JDD. Petite précision: il a arrive à Bill Clinton de reverser une partie de ses revenus à des associations caritatives.

2. Tony Blair

Pas malheureux, l'ex Premier ministre Britannique facture entre 150.000 et 200.000 euros par conférence. Al Gore et Gerard Schröder se situe dans la "même gamme de prix".

 

3. Nicolas Sarkozy

140.000? 100.000? 75.000? On ne sait pas combien a touché Nicolas Sarkozy de TATA pour sa première conférence rémunérée en France à Cannes. Mais l'ancien chef d'Etat se situerait légérement en-dessous de la barre des 100.000 euros/intervention. Lors de sa première derrière le pupitre de la Goldman Sachs à Londres, il avait par exemple perçu 76.000 euros, tarif également pratiqué par DSK. On ne connait pas non plus le montant du chèque perçu à Montréal. Mais on sait que les places pour assister à sa conférence se sont monnayées entre 160 et 660 euros.

(Toutes photos AFP)

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.