Rubriques




Se connecter à

Clean Equity récompense les meilleures innovations

Accélérateur de progrès et facilitateur de contacts, le congrès créé il y a six ans est devenu une référence dans le milieu des nouvelles technologies propres

Anne-Claire Hillion Publié le 29/03/2014 à 07:12, mis à jour le 31/03/2014 à 12:12
Clean Equity récompense les meilleures innova - 24865644.jpg
Le Prince très engagé dans cet événement a remis les trophées aux trois meilleures entreprises de ce secteur. Michael Alesi

Accélérateur de progrès et facilitateur de contacts, le congrès créé il y a six ans est devenu une référence dans le milieu des nouvelles technologies propres

Clean Equity ne change peut-être pas le monde mais en tout cas, il l'accélère.

Encore un énième salon sur le développement durable, pourrait-on penser. Sauf qu'ici, les investisseurs rencontrent en direct les créateurs des inventions.

 

C'est comme si Geo Trouvetout avait eu accès à la richesse de Picsou pour faire de ses petites inventions des innovations majeures. En sept ans, ce congrès dédié aux nouvelles technologies propres est devenu incontournable pour ce secteur. Il est salué par la presse spécialisée.

« L'idée est de faire sortir des laboratoires les nouvelles technologies qui sont souvent créées par des start-up et des chercheurs qui ne savent pas se vendre, ou même se défendre par rapport à leurs inventions qui pourraient être récupérées par des grands groupes », explique Mungo Park, co-organisateur de l'événement avec la fondation du prince Albert II.

L'événement, créé en 2006 à la demande du souverain répondait à une lacune dans le secteur des technologies propres qui fourmillent d'idées mais ne trouvent pas forcément d'investisseurs pour se mettre en place.

« Ces innovations auraient certainement fini par arriver dans nos vies quotidiennes mais le fait de mettre en relation les différents acteurs permet d'accélérer le processus. »

Vingt-deux sociétés ont donc été sélectionnées dans le monde entier par le prince lui-même et l'organisation de Clean Equity.

Des start-up au profil monégasque

 

Durant deux jours au Sporting d'Hiver, elles ont présenté leur projet devant des investisseurs très différents. « À ce niveau, nous avons d'ailleurs nettement ressenti l'évolution en 7 ans. Avant nous avions 80 % d'investisseurs financiers, des banques,se souvient Mungo Park. Aujourd'hui ce sont les multinationales elles-mêmes qui se déplacent ou même des institutionnels pour avoir directement accès aux innovations. »

Et grâce au partenariat de la Chambre de développement économique de Monaco et l'engagement du gouvernement par le biais de Cyril Gomez, les contacts se concrétisent.

Pour l'exemple, la société 100 % monégasque Green Heart intéresse particulièrement les autorités du Kazakhstan, qui étaient présentes sur le salon jeudi matin.

Un grill solaire a aussi fait sensation auprès de l'assistance.

« L'objectif pour nous est aussi de montrer à ces entreprises qui débarquent du monde entier qu'elles peuvent s'implanter en Principauté, elles ont toutes le profil idéal pour Monaco », conclut Elisabeth Ritter-Moati, directeur général du pôle Investissement et Promotion de la CDE. Hier soir, le prince Albert II très impliqué dans Clean Equity a remis lui-même les Awards à trois sociétés. Trophée dans la catégorie « Recherche » : Mango Materials. Dans la catégorie « Développement » : Frigesco. Catégorie « Commercialisation » : One Earth Designs.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.