“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Classic Week: la plaisance version vintage à Monaco

Mis à jour le 10/09/2013 à 08:30 Publié le 10/09/2013 à 07:06
Classic Week : la plaisance version vintage - 22533341.jpg
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Classic Week: la plaisance version vintage à Monaco

Du 11 au 15 septembre, les amoureux du yachting verront dans le port Hercule une centaine de bateaux historiques d’exception

Du 11 au 15 septembre, les amoureux du yachting verront dans le port Hercule une centaine de bateaux historiques d’exception

Imaginez un Grand Prix de Monaco avec seulement des voitures qui couraient il y a cinquante ans. Voilà en somme le principe de la Classic Week, impulsée en 1994 par le Yacht-club de Monaco et dont l'édition 2013 se tiendra du 11 au 15 septembre.

Dans les eaux monégasques se trouveront : 66 voiliers de tradition (dont 12 big boats de plus de 25 mètres) ; 11 motor-yachts d'époque, 40 canots automobiles (dont 26 Riva) et 43 Dinghies 12'.

Une sélection des plus beaux fleurons de la flotte classique. Le Yacht-club de Monaco a souhaité inviter« les plus beaux yachts du monde. Ceux qui les ont créés pour la régate ou la croisière en ont fait des yachts d'exception ».

Sur cette liste VIP on croisera : le Belem (lire encadré), l'Alcyon (1871) - réplique exacte d'un bateau de régate marseillais qui gagnait à Monaco en 1882 - et Over the Rainbow (1930), entièrement restauré par Jean-Michel Folon. Ainsi que les trois 15 mètres, Mariska (1908), Hispania (1909) et The Lady Anne (1912), éternels rivaux de Tuiga (1909), l'emblème du Yacht-club.

Des chefs cuisiniers à bord

L'événement se veut singulier dans le monde de la plaisance. Et le spectacle est pour tout le monde. Si ces vieux gréements sont attendus en régate au large, on pourra aussi les voir effectuer des manœuvres dans le port Hercule. L'occasion d'entendre les sifflets des machines à vapeur des canots automobiles et les vrombissements des moteurs. Ou d'assister par exemple aux épreuves de manœuvrabilité des 43 Dinghies 12', ces petites coques en bois comparées à des libellules. Pour les épreuves de régularité, les équipages devront appliquer « avec le plus d'élégance les codes de l'étiquette navale », pour séduire un jury composé de princesses et d'artistes.

Après les épreuves sportives, les cuisines des motor-yachts seront aussi le théâtre d'épreuves gastronomiques… Avec des chefs invités à cuisiner dans ces espaces sous l'œil d'un jury présidé par Alain Ducasse entouré par Christian Garcia (le chef cuisinier du Palais princier), Pascal Tingaud, (Maison Moët & Chandon) et Sébastien Ossetti (Yacht Club de Monaco).

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.