“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

CHPG à Monaco: le gouvernement juge le projet "fonctionnel pour l'excellence des soins"

Mis à jour le 15/04/2013 à 10:38 Publié le 15/04/2013 à 07:10
Le projet choisi par le souverain par « son implantation, l'architecture, les aménagements, concourt à donner un maximum de vue sur la mer, renforçant le confort d'accueil des patients » selon le gouvernement.(Illustration DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

CHPG à Monaco: le gouvernement juge le projet "fonctionnel pour l'excellence des soins"

Au lendemain du choix du souverain pour le nouvel hôpital, le ministre d’état et ses conseillers se félicitent d’une solution au budget réduit d’un tiers par rapport au précédent projet

Au lendemain du choix du souverain pour le nouvel hôpital, le ministre d’état et ses conseillers se félicitent d’une solution au budget réduit d’un tiers par rapport au précédent projet

Après plusieurs années de réflexions et de changements de caps, le prince Albert II a annoncé vendredi son choix pour la réalisation du futur hôpital (lire Monaco-Matin du 13 avril). Le projet retenu parmi les trois finalistes est celui des équipes AECOM Limited - Natacha Morin Innocenti - Architecte international AIA -AIA Ingénierie et TRACTEBEL Engineering SA composé de 394 lits et places auxquels s'ajoutent les 44 lits de psychiatrie, maintenus dans l'actuel pavillon Louis II, « qui garantit la meilleure fonctionnalité hospitalière, qui permettra de préserver l'excellence des soins, avec un coût de fonctionnement rationalisé » selon le gouvernement.

Dans un communiqué diffusé hier, le ministre d'état s'est félicité « de la mobilisation et de la parfaite collaboration entre les équipes du département des Affaires Sociales et de la Santé, du département de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme, ainsi que du CHPG » dans l'élaboration et les choix sur ce dossier. Comme l'explique Stéphane Valeri, conseiller de gouvernement pour les Affaires Sociales et la Santé : « Ce processus a débuté en juin 2011 avec l'approbation par le souverain d'un nouveau projet médical adapté à la fois aux futures modalités de remboursement des caisses d'assurances maladies (T2A), ainsi qu'au progrès de la médecine. En conséquence, il a été décidé, notamment, une diminution des lits de chirurgie conventionnelle et une augmentation des surfaces et des postes consacrés à la prise en charge ambulatoire ».

Le nouvel hôpital - qui portera toujours le nom de Centre hospitalier Princesse Grace - a été conçu pour répondre aux besoins de la population de la Principauté et des habitants d'un bassin de proximité correspondant à 125 000 personnes.

Budget : 650 millions €

« Ce projet occupe la quasi-totalité du terrain alloué, lui permettant d'être moins compact visuellement et de présenter des fonctionnalités au-delà des exigences du programme, comme le regroupement sur un seul niveau des vingt blocs opératoires » confirme Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement pour l'Équipement, l'Environnement et l'Urbanisme, en précisant : «Ce bâtiment est élégant et aux normes les plus avancées en matière environnementale (HQE) ».

Niveau budget, le coût de l'opération est évalué aujourd'hui à 650 millions d'euros toutes dépenses confondues « réduit d'au moins un tiers par rapport au précédent projet Vasconi » précise le gouvernement. Avec l'objectif « de livrer cet hôpital en 2026, avec une première phase achevée en 2022 ». Première étape, la projection de la livraison de 290 places de parking en 2017, sur les 650 que comptera le projet global.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.