“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ce samedi à Monaco, une messe en l'honneur des jumeaux princiers

Mis à jour le 15/12/2014 à 08:44 Publié le 15/12/2014 à 08:32
La messe d'action de grâce célébrée par Monseigneur Barsi en présence du prince Albert et des membres de la famille princière.

La messe d'action de grâce célébrée par Monseigneur Barsi en présence du prince Albert et des membres de la famille princière. Gaétan Luci - Palais Princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ce samedi à Monaco, une messe en l'honneur des jumeaux princiers

Les événements se poursuivent autour de la naissance, mercredi, de Jacques et Gabriella, les jumeaux princiers

Les événements se poursuivent autour de la naissance, mercredi, de Jacques et Gabriella, les jumeaux princiers

La Principauté continue de vivre sur son petit nuage depuis la naissance, mercredi, de Jacques et Gabriella. A tous les niveaux, les Monégasques et résidents monégasques font savoir leur bonheur.

Vendredi, Monseigneur Barsi, Archevêque de Monaco et grand Aumônier du Palais princier a présidé une messe d'action de grâce en l'honneur de la naissance des jumeaux princiers.

>>LIRE AUSSI.

Une messe concélébrée par le chapelain du Palais, le chanoine César Penzo, et en présence des membres de la famille princière.

Dans la liturgie catholique, la messe d'action de grâce est un moment de célébration, de joie et de reconnaissance envers Dieu.

Dans son homélie, Monseigneur Barsi a évoqué cet « attachement que [vous] portent les Monégasques, les résidents et vos nombreux amis à travers le monde. Tous se réjouissent avec vous. Ceci n'est pas surprenant car en Principauté le prince souverain est regardé comme le chef d'une famille, celle des Monégasques.

>>

Lors de la célébration sacramentelle de votre mariage, en m'adressant à Dieu, j'avais formulé ce vœu (...) Ce souhait s'est réalisé ! Deux enfants vous sont donnés et embellissent votre foyer. »

« La légende africaine du peuple Yoruba »

La messe a ensuite été suivie d'une cérémonie dite « des actes de naissances », dans la salle du Trône du Palais, avec la lecture, par Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires, des actes de naissance princiers.

>>VIDEO. Albert II: "Je souhaite partager ce bonheur avec les Monégasques et les résidents de mon pays"

Lors de son intervention dans la salle du Trône, Philippe Narmino a également évoqué « le bonheur » des « heureux parents »et « la promesse d'une vie familiale épanouie » ainsi que cette « source d'allégresse » qui s'est emparée de Monaco depuis quelques jours.

« La population monégasque et résidente, dans une communauté de sentiments séculaires avec la famille princière, se réjouit de ces naissances (...) Votre union comble toutes les attentes et donne à la Principauté un prince héritier qui perpétuera l'illustre lignée des Grimaldi. »

>>DIAPO. Monaco fête la proclamation de la naissance des jumeaux princiers

Sur le plan institutionnel, le directeur des Services judiciaires a rappelé que la naissance des jumeaux princiers était« une première dans la riche et longue histoire des princes de Monaco ».

Il a alors évoqué la « légende africaine du peuple Yoruba » selon laquelle« le second jumeau, moins fasciné par les affaires du monde que l'aîné, dit au premier :"Vas voir si le monde te convient. Si c'est le cas, restes-y.

>>VIDEOS. Les jumeaux princiers de Monaco sont nés

Sinon reviens". Ainsi le premier jumeau se risque à naître et aime suffisamment le monde pour y rester. Voyant que son double ne revient pas, le second jumeau décide de le rejoindre, mais après avoir pris le temps de la réflexion. La légende prétend que c'est lui le plus sage et le plus profond et les Yorubas le considèrent de ce fait comme le véritable aîné. A Monaco, selon la Constitution, le second jumeau de sexe masculin est l'héritier du trône en vertu de son rang de priorité par rapport à sa sœur jumelle. La règle dynastique rejoint ici la légende africaine… »

>>LIRE AUSSI. Jacques, prince héréditaire de la dynastie des Grimaldi


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.