Rubriques




Se connecter à

Cannes: elles écumaient certains immeubles pour les cambrioler

Deux mineures ont été interpellées à Cannes, alors qu’elles avaient tenté de cambrioler dans un immeuble. Au moins six cambriolages leur sont imputés à Cannes et Le Cannet.

A.C. Publié le 18/10/2021 à 19:15, mis à jour le 18/10/2021 à 19:16
Un policier (illustration). Photo NM

D’après des signalements et témoignages, elles étaient dans le collimateur de la police à Cannes.

Samedi après-midi, une patrouille de la BAC (Brigade Anticriminalité) a repéré deux jeunes filles, suspectées d’avoir commis plusieurs vols avec effraction à Cannes et alentour.

Leur modus operandi? Forcer l’entrée d’un immeuble à l’aide d’un tournevis puis sonner chez un résident, avant d’entrer dans l’appartement avec effraction en cas d’absence.

 

L’une de leur victime, une dame âgée du Cannet, leur a ouvert le 14 octobre dernier. Les jeunes cambrioleuses ont alors prétexté une méprise. Mais leur interlocutrice est retournée s’asseoir sur son canapé, en oubliant de refermer sa porte. Lorsque la dame âgée s’en est rendu compte, les deux intruses prenaient la fuite avec bijoux et argent numéraire.

Samedi après-midi à Cannes, les deux suspectes ont également pénétré dans un immeuble du Boulevard Carnot, avant d’en ressortir rapidement car elles avaient été surprises par une résidente.

C’est à ce moment-là qu’elles ont été cueillies par la police, et conduites au commissariat de Cannes.

Les investigations menées par la cellule anti-cambriolage de la Sûreté ont permis de leur imputer avec certitude six cambriolages à Cannes et au Cannet.

Les jeunes filles, d’origine roumaine mais à la nationalité italienne, sans domicile connu, ont reconnu une partie des faits. Mais aucun butin n’a pu être retrouvé.

Mineures âgées de 16 à 17 ans, elles ont été déférées au Parquet de Grasse pour être présentées à un juge pour enfant.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.