“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Braquage chez Cartier : les commanditaires identifiés

Mis à jour le 09/11/2018 à 05:23 Publié le 09/11/2018 à 05:23
Fin de partie après un braquage spectaculaire.

Fin de partie après un braquage spectaculaire. Michaël Alesi

Braquage chez Cartier : les commanditaires identifiés

Cette fois-ci, le tableau paraît complet.

Cette fois-ci, le tableau paraît complet. Trois nouveaux suspects ont été présentés à la justice, hier après-midi à Nice, dans l'enquête sur le spectaculaire braquage de la bijouterie Cartier, commis le 24 mars 2017 en Principauté. Et non des moindres : il s'agirait des commanditaires.

Quatre suspects avaient, déjà, été mis en examen et écroués, dans les jours et semaines qui avaient suivi cette rocambolesque attaque place du Casino (lire ci-contre). Le fruit d'une coopération efficace entre policiers monégasques et français. Mais la police judiciaire de Nice n'en est pas restée là.

Au prix d'un patient travail d'exploitation de la téléphonie et de recoupements, les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) ont acquis la certitude de tenir les trois hommes qui ont téléguidé ces opérations. De vieilles connaissances, ou presque…

Leurs cibles se trouvaient en prison. Elles sont soupçonnées d'avoir piloté un braquage audacieux visant une autre bijouterie, Harry-Winston, le 18 janvier 2017 sur la Croisette (15 millions d'euros dérobés). Et, pour deux d'entre eux, d'avoir préparé des attaques similaires à Cannes et Saint-Tropez.

Retour en prison inévitable

Ces trois malfaiteurs aguerris, originaires des Hauts-de-Vallauris, ont été présentés à un juge d'instruction hier après-midi à Nice. Tous trois contestent leur implication dans le braquage de la bijouterie Cartier. Ils devaient néanmoins regagner leur cellule dans tous les cas, étant mis en examen dans plusieurs affaires distinctes, pour complicité de vol à main armée ou association de malfaiteurs. Des faits susceptibles de déboucher sur un, voire plusieurs procès criminels.

Un homme et trois femmes ont également été interpellés, mardi, lors du coup de filet lié au braquage de Cartier. Quatre membres de l'entourage des braqueurs, potentiellement au fait de leurs projets criminels. Tous ont cependant été mis hors de cause et en liberté.

En bouclant un nouveau dossier de « braco », la PJ de Nice peut se targuer d'avoir résolu les grandes affaires du genre qui ont défrayé la chronique, ces dernières années, sur la Côte d'Azur. Plusieurs équipes aux modes opératoires éprouvés sont sous les verrous. Le butin du casse monégasque, évalué à « plusieurs millions d'euros », avait été intégralement retrouvé.


La suite du direct