“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un motard perd la vie à la suite d’un choc frontal

Mis à jour le 15/10/2019 à 10:31 Publié le 15/10/2019 à 10:31
Le drame s’est déroulé chemin Neuf à Biot.

Le drame s’est déroulé chemin Neuf à Biot. illustration N.-M.

Un motard perd la vie à la suite d’un choc frontal

Un nouveau drame de la route est survenu, hier après-midi, chemin Neuf. Une tragédie qui implique deux pilotes de deux-roues dans une collision

Un drame de plus. Une série noire qui ne peut que faire froid dans le dos.

Hier, une victime a à nouveau perdu la vie dans un accident de la route. Il s’agit de la cinquième personne tuée en dix jours sur nos routes des Alpes-Maritimes.

Une tragédie qui s’est déroulée vers 15 h 30, hier, chemin Neuf à Biot.

Dans des circonstances qui restent pour le moment à définir, deux motards sont entrés en collision.

Un choc frontal survenu sur cette route reliant Biot 3000 à la Romaine limitée à 50 km/h.

Arrivés sur place, les sapeurs-pompiers prennent médicalement en charge les deux pilotes, tous deux dans un état d’urgence absolue, gravement blessés. Si le plus jeune des deux, 19 ans, est transporté en hélicoptère par Dragon 06 pour être hospitalisé à Pasteur II à Nice, la seconde victime, sexagénaire, n’a pas survécu, malgré la tentative de réanimation des secours.

Durant l’intervention, la circulation a été intégralement paralysée. C’est en fin d’après-midi que le trafic a retrouvé son flux habituel.

Une nouvelle horreur qui porte le nombre de personnes décédées dans un accident de la route à quarante-sept depuis le début de l’année dans le département. Vingt-sept d’entre elles étaient sur un deux-roues.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.