“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Beausoleil salue le sacrifice ultime d'Arnaud Beltrame

Mis à jour le 31/03/2018 à 05:14 Publié le 31/03/2018 à 05:14
200 personnes étaient réunies dans le hall de la mairie, hier, peu avant midi.

200 personnes étaient réunies dans le hall de la mairie, hier, peu avant midi. Michael Alesi

Beausoleil salue le sacrifice ultime d'Arnaud Beltrame

Gendarmes, policiers, présidents d'associations multiculturelles, élus et employés de la Ville ont rendu un dernier hommage au gendarme victime d'un « terrorisme de voisinage », selon le maire

Le hall de la mairie de Beausoleil était trop étroit, hier matin, à l'heure de rendre un ultime hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame tombé sous le joug de la barbarie, vendredi dernier à Trèbes.

Plus de 200 personnes issues de la société civile, des polices nationale et municipale, de la gendarmerie, des élus et du personnel de la mairie, des présidents d'associations dont celle des Médaillés militaires de Monaco-Beausoleil, de la Société des membres de la Légion d'honneur Monaco et du Collectif méditerranéen du culte musulman ont marqué une poignante minute de silence sitôt le juste discours de Gérard Spinelli ponctué.

« Tueur d'innocents pris au hasard »

Le maire de Beausoleil a salué le « courage, le don de soi et le sacrifice ultime » du lieutenant-colonel Beltrame, en opposition à « l'esprit aussi animal que misérable » de son bourreau. « Un petit délinquant sans envergure, tueur sans gloire d'innocents pris au hasard, que Dieu, quelle que soit sa forme, a depuis bien longtemps renié… »

Évoquant un « terrorisme de voisinage, de proximité », l'édile a cité Jean Mazières, viticulteur, Christian Medves, chef du rayon boucherie, Hervé Sosna, maçon à la retraite, assassinés au supermarché « comme d'autres allaient voir en famille un feu d'artifice, se rendaient heureux à un concert, buvaient un verre en terrasse ».

Des mots simples. Des mots justes, selon le major Franck Boucher, commandant de la communauté de brigade de Menton - gendarmerie, qui a déposé une gerbe avec le maire au pied du monument aux Morts et insistait sur la nécessité d'entretenir pareil « devoir de mémoire ».

« Malheureusement on va revivre ces moments »

« Ce sont des moments de tristesse mais il faut les marquer. C'est aussi un moment de communion avec la population et c'est dans ces moments-là qu'on sent qu'on est soutenus. ça nous donne la force de poursuivre notre travail au quotidien. »

Un quotidien que le major n'imagine pas moins sombre à court terme. « Malheureusement, on va revivre ces moments-là et ce ne sont pas forcément les grandes villes qui seront les plus touchées par le djihadisme, il y aura de plus en plus d'actes isolés. »

« On se sent épaulés »

« Nous remercions la commune de son invitation à cette cérémonie. Ce grand moment de solidarité fait chaud au cœur. On se sent épaulés. C'est malheureux à dire mais ce genre de circonstances funestes réconforte », ajoutait l'adjudante Stéphanie Prunesti de la brigade de gendarmerie de Sospel.

Le mot de la fin revenait au maire. « Nommé colonel et fait commandeur de la Légion d'honneur, à titre posthume, Arnaud Beltrame a rejoint "ces femmes et ces hommes qui un jour ont décidé que la France, la liberté française, la fraternité française ne survivraient qu'au prix de leur vie et que cela en valait la peine" », a conclu Gérard Spinelli.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct