“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Beausoleil : deux ans pour un braquage

Mis à jour le 23/07/2019 à 10:17 Publié le 23/07/2019 à 10:17
Le braquage a eu lieu sur l’aire de Beausoleil, sur l’A8, sens France-Italie.	(Doc Google View)

Beausoleil : deux ans pour un braquage

À peine majeur et déjà en prison.

À peine majeur et déjà en prison. Un Niçois de 18 ans vient d’être condamné à deux ans, dont six mois avec sursis pour le braquage avorté de la station-service Avia, sur l’aire de Beausoleil de l’autoroute A8, dans le sens France-Italie.

Le 6 juillet dernier, ce jeune homme au casier vierge s’était présenté en scooter, peu avant 18 h. Casqué, il avait alors brandi une arme sous le nez d’un premier caissier. Celui-ci a refusé de lui remettre le contenu. Même réaction d’une deuxième caissière, arguant qu’elle ne pouvait techniquement ouvrir sa caisse.

Bredouille, l’apprenti braqueur avait alors pris la fuite. Le peloton autoroutier de Nice est intervenu immédiatement et a mené l’enquête. A été mis en œuvre un travail minutieux de collecte des éléments de preuve. À commencer par l’audition des victimes, particulièrement choquées. Seront également relevées les empreintes ADN sur les lieux du braquage.

Un autre élément a permis aux enquêteurs d’avancer : les bandes de vidéo surveillance. Y apparaissait clairement le deux-roues de l’auteur. Même si ce n’était pas le sien, il a mis les enquêteurs sur une piste.

Le mardi 16 juillet, c’est une unité d’élite qui est venue chercher le jeune suspect à son domicile de La Turbie. Ses parents habitent Nice, mais il était logé chez un ami depuis quelque temps. Lors de la perquisition, les vêtements qu’il portait ce jour-là ont été retrouvés, mais pas l’arme. En garde à vue, le jeune homme est rapidement passé à table.

Dix jours d’enquête

L’enquête, rondement menée en dix jours par le peloton autoroutier, a permis de présenter rapidement le braqueur à un juge.

En comparution immédiate, il a été condamné à 18 mois ferme, avec mandat de dépôt, plus six mois avec sursis avec obligation d’indemniser les victimes pour le préjudice moral.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.