“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ban Ki-Moon à Monaco : "une visite historique" pour Michel Roger

Mis à jour le 04/04/2013 à 17:37 Publié le 04/04/2013 à 17:20
C’est la première fois qu’un secrétaire général des Nations-Unies vient à Monaco

C’est la première fois qu’un secrétaire général des Nations-Unies vient à Monaco (Photo Eric Duliere)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ban Ki-Moon à Monaco : "une visite historique" pour Michel Roger

Le ministre d’Etat Michel Roger, a reçu le Secrétaire général des Nation-Unies Ban Ki-Moon au cours d’une réunion de travail.

Le ministre d’Etat Michel Roger, a reçu le Secrétaire général des Nation-Unies Ban Ki-Moon au cours d’une réunion de travail.

Le chef du gouvernement monégasque a tenu à souligner "le caractère historique de la visite. Historique parce que c’est la première fois qu’un secrétaire général des Nations-Unies vient à Monaco. Historique aussi parce que cette visite correspond au 20e anniversaire de l’admission de la Principauté en tant qu’Etat membre de l’ONU.La rencontre avec Ban Ki-Moon a permis de faire le point sur un certain nombre de sujets, notamment la crise au Mali et en Syrie, le tribunal pénal international, l’engagement pris par Monaco en faveur de l’éducation. Il a également été évoqué les objectifs de réductions d’émissions de gaz à effet de serre. On ne perd pas de vue la ligne fixée par le souverain avec, pour 2050, l’objectif de neutralité carbone."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.