“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ballet aérien au-dessus du futur "data center" de Monaco Telecom

Mis à jour le 13/02/2015 à 08:32 Publié le 13/02/2015 à 08:28
Une grue de 400 tonnes a été nécessaire pour déposer les deux groupes électrogènes sur le toit du bâtiment.

Une grue de 400 tonnes a été nécessaire pour déposer les deux groupes électrogènes sur le toit du bâtiment. Ax.T.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ballet aérien au-dessus du futur "data center" de Monaco Telecom

Deux groupes électrogènes de 11 tonnes ont été hissés au sommet du bâtiment de l’avenue Albert-II grâce à une grue de 400 tonnes. Une opération d’envergure pour Monaco Telecom

Deux groupes électrogènes de 11 tonnes ont été hissés au sommet du bâtiment de l’avenue Albert-II grâce à une grue de 400 tonnes. Une opération d’envergure pour Monaco Telecom

Ce week-end, Fontvieille a été le théâtre d'un ballet aérien pour le moins incongru. Une grue de 400 tonnes a hissé deux groupes électrogènes sur le toit du bâtiment qui accueillera le futur data center de Monaco Telecom, dont le chantier a commencé en décembre.

Ces deux gigantesques cubes de 11 tonnes chacun sont arrivés de Bretagne avant de transiter par Carros. Dix semi-remorques auront été nécessaires pour amener les 250 tonnes de contrepoids nécessaires sur la grue.

«Nous avons choisi les leaders mondiaux dans les différents domaines pour l'équipement du data center. Mais tous les prestataires de services seront monégasques, précise Jean-Phillipe Alfonsi, directeur marketing et commercial de l'opérateur téléphonique. Cela nous permettra d'avoir des équipes prêtes à intervenir 24h/24 et 7 jours/7.»

Mais la mise en service n'aura lieu qu'en juin prochain. Il faut encore tout construire. Sur 1.000 m² de locaux au quatrième étage d'un bâtiment de l'avenue Albert-II s'aligneront les quelque 200 baies qui recevront les données des clients. Pour l'instant, tout est encore brut de béton.

Au centimètre près

Mais désormais, les groupes électrogènes sont en place. Il a fallu de la minutie au grutier pour les poser au centimètre près dans les coffres de béton construits sur le sommet de l'immeuble. Ils seront ensuite recouverts par des toits. Ces deux éléments seront insonorisés pour éviter les nuisances auditives. L'ensemble sera enfin végétalisé pour se faire plus discret dans le paysage.

Pourquoi deux groupes électrogènes ? Pour des raisons de sécurité. Si l'un tombe en panne, le second pourra prendre le relais. L'ensemble du data center repose sur ce principe de précaution. Tout est doublé. Ainsi, il y aura deux arrivées pour l'électricité, deux systèmes de refroidissement, etc.

L'opération aura duré quasiment deux jours, le temps d'installer puis de démonter la grue positionnée avenue des Castelans.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.