“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Axel Kahn raconte ses traversées de la France à Monaco

Mis à jour le 12/02/2015 à 08:52 Publié le 12/02/2015 à 08:12
Le généticien Axel Kahn a traversé l'Hexagone par deux fois en diagonale, en marchant. Un périple qui fera l'objet d'un livre à paraître en avril prochain.

Le généticien Axel Kahn a traversé l'Hexagone par deux fois en diagonale, en marchant. Un périple qui fera l'objet d'un livre à paraître en avril prochain. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Axel Kahn raconte ses traversées de la France à Monaco

Le généticien était l’invité de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Au cours d’une conférence, il a narré ses périples, des Ardennes au Pays Basque et de la Bretagne à Menton

Le généticien était l’invité de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Au cours d’une conférence, il a narré ses périples, des Ardennes au Pays Basque et de la Bretagne à Menton

Le généticien médiatique Axel Kahn est bien connu pour ses travaux scientifiques. Pour autant, il n'en a pas parlé au cours de la conférence qu'il a donné sous l'égide de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Son propos tournait autour… de la marche. Car ce fringant septuagénaire s'est offert deux pauses randonnées. En 2013 et en 2014. À chaque fois, trois mois au cours desquels il a traversé la France en diagonale, sac au dos et chaussures aux pieds. C'est ce périple, et toute la démarche qui l'a conduit à prendre la route, qu'il est venu raconter au public du théâtre des Variétés.

«La première question que l'on me pose est : "Qu'est-ce qui a transformé le professeur Axel Kahn, généticien, en randonneur au long court ? " En vérité, j'ai toujours été un grand marcheur.»

Évident pour un bambin qui a grandi à la campagne en Touraine et qui a ensuite intégré un groupe de scouts.

Le scientifique explique avoir eu un déclic, au milieu des années 1970, en lisant le livre Chemin faisant, mille kilomètres à pied à travers la France, de Jacques Lacarrière. Un ouvrage dans lequel l'autour narre son périple à travers l'Hexagone.

« Compliqué de s'arrêter trois mois »

«Il m'avait passionné. Je m'étais promis de mettre mes pas dans les siens. Mais il est compliqué dans une vie active de trouver la possibilité de s'arrêter trois mois pour marcher. La décision ferme est arrivée en 2011. J'arrivais au terme d'un mandat de président d'université. Tout ce que j'envisageais de faire me tentait moins que de prendre la route.»

Ça y est, le choix était fait. Ne lui restait qu'à préparer son trajet.

Axel Kahn, s'il a marché seul, a souhaité partager son expérience en allant à la rencontre des curieux au gré de son cheminement. Et surtout expliquer sa démarche : «La quête de la beauté, la plus simple». La nature à l'état pur.

Au-delà de l'expérience physique, le généticien évoque l'expérience humaine. Lors de sa première randonnée en 2013, il est allé des Ardennes au pays basque. «J'ai parcouru des régions sinistrées.»

La chute de l'industrie dans le Nord Est apparaît brutalement à ses yeux dans toutes ses répercussions, qu'elles soient économiques ou politiques.

Son deuxième trajet l'a emmené de la pointe du Raz, en Bretagne, à Menton. Un périple qu'il a achevé dans la cité des citrons à la mi-juillet 2014.

Axel Kahn a partagé avec l'assemblée nombre d'anecdotes.

«En 2013, je suis parti un 8 mai des Ardennes. Il faisait beau. À 11 h 30, il a commencé à pleuvoir. Ça s'est arrêté en juin!»

Ces petites histoires seront disponibles dès avril prochain en librairie, car le chercheur vient d'écrire un livre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.