“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Attention au voleur déguisé (notamment) en policier

Mis à jour le 19/09/2018 à 05:06 Publié le 19/09/2018 à 05:06
Le commissariat de Menton veut sensibiliser les personnes âgées face à ces vols avec abus de faiblesse qui pourraient se reproduire sur le territoire.

Le commissariat de Menton veut sensibiliser les personnes âgées face à ces vols avec abus de faiblesse qui pourraient se reproduire sur le territoire. d'illustration Jean-François Ottonello

Attention au voleur déguisé (notamment) en policier

Souvent exécutés en binôme, ces vols ont pour cible les personnes vulnérables, notamment les plus âgées, pour leur soutirer argent ou bijoux. Une Roquebrunoise de 85 ans en a été victime cet été

C'est une méthode qui courante à Paris et en région parisienne. Ce modus operandi fait son apparition dans la région azuréenne : les « vols par fausse qualité », expression utilisée pour décrire des vols réalisés au domicile des particuliers, par des malfaiteurs aux méthodes bien rodées se faisant passer pour des professionnels ou des représentants d'administration : des « faux » policiers, plombiers, agents des eaux ou EDF…

Leur cible : des personnes vulnérables, plutôt âgées, qui se sentent en confiance grâce à des gestes établis par les personnes mal intentionnées pour créer un lien. Elles fonctionnent généralement à deux et ont des scénarios bien précis pour dérober au final argent, bijoux de famille et tous objets de valeur.

Abordée devant le « Marché U »

Une dame de 85 ans en a malheureusement fait les frais à Roquebrune-Cap-Martin, avenue Maréchal-Foch où elle réside. Victime d'un couple, dont le mari s'est présenté à son domicile avec une fausse carte de police. Les faits se sont produits en fin d'été.

D'abord, une femme bien habillée aborde l'octogénaire dans la rue, devant le « Marché U », à quelques mètres de chez elle, lui indiquant un ou deux détails sur son existence pour établir un contact et l'assurer de ses bonnes intentions. Prétextant qu'elle est en conflit avec l'une de ses voisines et qu'elle veut voir de quelle maison il s'agit.

La dame âgée retourne à son domicile en compagnie de la jeune femme et laisse la porte ouverte.

C'est alors qu'entre en action la deuxième personne. L'homme s'introduit dans la maison et dérobe un objet. Revenant quelques minutes plus tard, l'objet à la main, il se présente à la dame avec sa fausse carte de policier et l'avertit que la jeune femme à ses côtés est une voleuse.

Entre-temps, il a fait main basse sur l'argent de la victime et de vieux bijoux de famille qui lui restaient de son mari défunt.

« C'est un choc psychologique qu'a subi cette dame, qui a perdu les seuls souvenirs de sa vie, explique un policier de Menton, en charge de cette affaire. Elle se sent dépassée par les événements, plus dans le coup, en perte de confiance et de repères. »

L'enquête est en cours pour identifier les auteurs de ce vol par fausse qualité, en collaboration avec les équipes judiciaires des commissariats de Cannes, Saint-Laurent et Antibes, où trois faits similaires se sont déjà produits : c'est en effet le même couple qui aurait sévi à l'ouest du département, selon le même principe.

« Cette délinquance est itinérante pour ne pas se faire coincer, et elle est toujours active dans la région. Il s'agit souvent de faits de la communauté gitane », précise le policier.

Appel à la vigilance

Face à cette situation, le commissaire de Menton en appelle à la vigilance des personnes âgées et donne quelques recommandations simples à respecter si elles ont le moindre doute sur la personne qui les accoste. Elles relèvent du bon sens : évitez de faire pénétrer une personne inconnue dans votre domicile, quelle que soit la raison invoquée, car il doit rester inviolable ; tout individu se présentant à votre domicile doit être annoncé et présenter une carte professionnelle ; vérifiez l'identité, même des personnes se prétendant de l'autorité publique, en demandant, par exemple, un numéro de téléphone officiel à appeler, permettant de confirmer l'identité de celui qui se présente ou en posant des questions : de quel commissariat vient-il et pour quels motifs…

« Un vrai policier ne s'en offusquera pas et attendra patiemment. Dans le cas d'une urgence, sachez qu'il est rarement seul. » Et, en cas de comportement suspect, n'hésitez pas à composer le « 17 ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct