“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Attaque à Paris: un suspect mis "hors de cause" et relâché, un autre homme interpellé pendant la nuit

Mis à jour le 26/09/2020 à 09:05 Publié le 26/09/2020 à 08:28
Des policiers et soldats déployés après une attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, le 25 septembre 2020 à Paris.

Des policiers et soldats déployés après une attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, le 25 septembre 2020 à Paris. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Attaque à Paris: un suspect mis "hors de cause" et relâché, un autre homme interpellé pendant la nuit

Sept personnes sont placées en garde à vue samedi matin. Le second suspect a été mis hors de cause, mais un autre homme a été interpellé pendant la nuit.

La garde à vue du deuxième suspect dans l'attaque au hachoir à Paris vendredi, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, a été levée dans la nuit car l'homme qui se trouvait à proximité du lieu de l'attaque a été mis "hors de cause", a affirmé samedi à l'AFP une source judiciaire.

Outre le principal suspect, arrêté place de la Bastille peu après l'agression qui a fait deux blessés graves, cinq hommes ont été placés en garde à vue vendredi.

Selon la source judiciaire, un ancien colocataire du principal suspect a également été placé en garde à vue dans la nuit, ce qui porte à sept le nombre de gardes à vue en cours samedi matin.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.