Rubriques




Se connecter à

Après l'accident mortel de Puget-Théniers, l'automobiliste placé en garde à vue

Mardi soir, deux Azuréens ont été tués et deux autres blessés lors d’une sortie à moto. Le conducteur d’une fourgonnette qui les a fauchés doit être mis en examen pour homicides involontaires jeudi.

Christophe Perrin Publié le 01/09/2021 à 18:50, mis à jour le 01/09/2021 à 19:41
Deux sapeurs-pompiers, en balade à moto, sont décédés. Photo C. F

Le conducteur d’une fourgonnette, qui a fauché quatre motards mardi vers 17h30 à la sortie de Puget-Théniers, est, depuis le drame, en garde à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie.

Au regard des premières constatations, il devrait être poursuivi pour homicides involontaires jeudi, manquement à une obligation de prudence. Une conduite sous stupéfiants devrait être également retenue contre lui. Des traces de cannabis sont également apparues dans le test de dépistage.

Le taux de substance active a-t-il pu avoir une incidence sur son comportement au volant? Seule l’enquête menée sous la houlette d’un juge d’instruction de Nice pourra le déterminer.

Selon nos informations, à 1km de la sortie de Puget, sur une portion de la RD6202 pas particulièrement dangereuse, le conducteur, un artisan de 24 ans, père de famille, qui rentrait à Puget-Théniers, a quitté sa trajectoire dans une légère courbe à droite.

 

En se déportant, il a percuté le groupe de motocyclistes, quatre sapeurs-pompiers professionnels de Monaco qui rentraient à Nice après une balade à Valberg.

Une vingtaine de sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur place.

L’un des motards est décédé sur le coup. Un autre a succombé dans la nuit des suites de ses blessures.

Les deux autres motocyclistes blessés ont pu, dès mercredi matin, quitté l’hôpital et rejoindre leurs camarades de la caserne de Monaco, tous très affectés par le drame.

 

La route a été coupée pendant plus de 4 heures pour faciliter les constatations des enquêteurs de la compagnie de Puget-Théniers, renforcés par des membres de l’Escadron départemental de sécurité routière. Le trafic des trains des Chemins de Fer de Provence, qui traverse cet axe, a également été perturbé. Tout est rentré dans l’ordre vers 22h30.

"Cela aurait dû être une journée magnifique"

Pierre Corporandy, le maire de Puget-Théniers, a fait part de sa "tristesse" mercredi, au lendemain du drame survenu mardi soir sur le territoire de sa commune: "Vous avez quatre personnes qui partent en balade le matin pour Valberg. Cela aurait dû être une journée magnifique et ils ne reviennent pas le soir. Vous imaginez toute la violence que cela engendre... Je pense à ces garçons, à leurs familles."

A deux km de Puget-Théniers, aux environs du hameau des Blanqueries, la route est belle, pas réputée dangereuse à cet endroit. Rien à voir avec la portion jusqu’à Entrevaux bordée de platanes sur laquelle une mère et sa fille ont trouvé la mort le 1er avril dernier. Après des manifestations d’usagers, le Département a débloqué cette année 200.000 euros pour aménager cet axe qualifié "d’accidentogène".

A l’origine de la tragédie de mardi, l’infrastructure n’est pas en cause mais le comportement d’un automobiliste. S’est-il assoupi? A-t-il perdu le contrôle de son véhicule en raison d’une vitesse excessive? A-t-il eu un malaise?

 

Sa garde à vue a été prolongée mercredi soir par le procureur de la République.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.