“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Andréa, 4 ans, a-t-il été laissé sans surveillance devant une école de Beausoleil?

Mis à jour le 16/02/2018 à 18:30 Publié le 16/02/2018 à 18:29
Laura Dupré affirme avoir retrouvé son fils à l’endroit exact où elle le tient dans ses bras sur la photo.

Laura Dupré affirme avoir retrouvé son fils à l’endroit exact où elle le tient dans ses bras sur la photo. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Andréa, 4 ans, a-t-il été laissé sans surveillance devant une école de Beausoleil?

La maman du petit garçon ne décolère pas depuis lundi, 16h45, heure à laquelle elle affirme avoir retrouvé son fils seul, à la sortie de la maternelle. La mairie dément catégoriquement. Deux versions s'opposent. En l'absence de caméra de vidéosurveillance à cet endroit, on ne connaîtra jamais le fin mot de l'histoire...

Andréa, 4 ans, a-t-il été laissé seul hors de l’enceinte de l’école des Copains, lundi à 16h45? Sa maman est formelle. "J’ai retrouvé mon fils sans surveillance à la sortie de la maternelle." 

Depuis, Laura Dupré a alerté l’établissement scolaire, la mairie, et donne sa version des faits sur Facebook. Une réaction immédiate qu’elle explique: "Je veux faire entendre ma voix et ma colère et je cherche donc tous les moyens d’y parvenir." Aussitôt, les réseaux sociaux se sont agités.

De son côté, la mairie, responsable des Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem), est tout aussi catégorique et livre une version contraire à celle de la maman. "Nous avons fait des investigations, indique Jean-Christophe Bademyan, responsable pôle vie de la cité. Tout ce qui est dit sur les réseaux sociaux est à la limite de la diffamation. Techniquement, ce qu’explique la maman n’est pas possible."

la maman: "Une faute grave a été commise"

Voici ce que la maman explique: "Une faute grave a été commise à l’école des Copains de Beausoleil, lundi, autour de 16h45. Le personnel a fait sortir mon fils de 4 ans, par erreur, et l’a laissé en dehors de l’établissement scolaire sans se rendre compte que je n’étais pas là. Par chance, je suis arrivée quelques minutes après. La personne responsable avait cru me voir arriver alors que ce n’était pas le cas, l’a fait habiller puis l’a laissé sortir."

Il faut savoir que deux portails sont installés pour assurer la sécurité. Un premier avenue de Villaine, libre d’accès aux piétons, surveillé par une caméra de vidéosurveillance de la ville. Il donne accès à une voie qui mène jusqu’au second portail, où se trouve un visiophone qui permet aux parents de s’annoncer. C’est à quelque dix mètres de ce second portail que Laura Dupré affirme avoir retrouvé son enfant.

La mairie: "On ne laisse pas sortir un enfant sans parent"

Une version qui n’est absolument pas celle de la mairie. "Une Atsem a vu la maman d’Andréa arriver au loin. Trois parents attendaient au portail. L’Atsem est remontée en classe pour couvrir et descendre les quatre petits, puis les laisser franchir le portail. On ne laisse pas sortir un enfant sans parent. La mère était, dans le pire des cas, à trois mètres du portail. Cette organisation est conforme à la réglementation et la configuration de l’école.

Pour appuyer sa version, la mairie pose la question: "Si l’Atsem s’est trompé et n’a pas vu Mme Dupré, comment expliquer alors que c’est bien son enfant et non un autre qui ait été descendu?"

La maman n’aura pas les excuses qu’elle réclame

Ce qu’attend la maman aujourd’hui? "J’aimerais que l’on reconnaisse l’erreur et qu’on s’excuse. Il faut aussi trouver des solutions pour que cela n’arrive plus."

À la mairie, Jean-Christophe Bademyan rétorque: "Je ne vais pas m’excuser pour une situation qui ne s’est pas produite."

Sans caméra de surveillance à l’endroit où Laura Dupré affirme avoir retrouvé seul son fils et sans témoignages formels et concordants, impossible de valider une version plutôt qu’une autre…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.