“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Affaire Rybolovlev: la victime présumée de l'enregistrement évoque "un guet-apens"

Mis à jour le 20/10/2017 à 11:33 Publié le 20/10/2017 à 11:22
Tania Rappo est meurtrie par ces accusations.

Tania Rappo est meurtrie par ces accusations. Photo M. Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Affaire Rybolovlev: la victime présumée de l'enregistrement évoque "un guet-apens"

Dmitri Rybolovlev a été inculpé de complicité d’atteinte à la vie privée, ce jeudi, après audition par le juge d’instruction. Tania Rappo qui a mis en relation le président de l'AS Monaco et le marchant d'art Yves Bouvier, estime la conversation à l'origine du rebondissement de l'affaire a Monaco a été "manipulée".

"C’est écœurant, absurde et faux." Les allégations de Tetiana Bersheda ont redonné des "crampes d’estomac" à Tania Rappo ce jeudi.

Contactée, la supposée complice d’Yves Bouvier s’est montrée très claire. Non, elle n’a pas touché 100 millions d’euros.

"Peut-être pas beaucoup moins mais quand il s’agit de la vie et du destin des gens, on ne peut pas balancer de chiffres sans être précis."

Tania Rappo de préciser les conditions de ses rémunérations et son simple rôle d’apporteuse.

"J’ai touché 6 % de commissions sur la totalité des ventes. Évidemment c’est une somme énorme mais tout est proportionnel et absolument légitime et légal en Suisse comme à Monaco. M.Bouvier aurait même pu arrêter de me payer puisque nous n’avions pas de contrat écrit."

"Un guet-apens"

Précisant aussi qu’aucun contrat professionnel ne l’a jamais lié à Dmitri Rybolovlev.

"On m’a présenté une personne qui voulait acheter des tableaux et qui m’a demandé de lui présenter des gens qui en vendaient", résume-t-elle basiquement.

Au-delà de la captation frauduleuse de sa parole lors du fameux dîner, Tania Rappo insiste sur le fait que Mme Bersheda et M. Rybolovlev "aient manipulé la conversation".

Réponses orientées, mimes, interprétations… Des échanges lunaires, poussés jusqu’au pas de la porte, où Tania Rappo n’aura jamais eu l’impression d’apprendre quelque chose à ses interlocuteurs, encore moins que ses paroles portent à préjudice.

"Mme Bersheda m’a mis dans la bouche exactement le contraire de ce que j’ai dit."

Quant au fait que cette conversation n’ait pas été privée, une simple "absurdité".

"Je n’avais pas de relations professionnelles avec M.Rybolovlev ou Mme Bersheda, tout était d’ordre privé. Nous avons d’ailleurs parlé de ma fille, de l’état de santé de M. Bouvier..."

Au final: "Cinq minutes après mon départ, elle envoyait un message à un policier. J’ai été prise dans un guet-apens (...). Ils avaient absolument besoin d’ancrer cette histoire à Monaco pour les raisons qu’on a découvertes après: ils étaient bien épaulés.Or, j’étais la seule à être résidente monégasque."

"Je n’ai jamais participé à aucune négociation de prix", réaffirme enfin Tania Rappo, rappelant que Dmitri Rybolovlev "l’a reconnu lui-même devant les juges de Monaco et Singapour".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.