“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Affaire Pastor: les gardes à vue du gendre et de la fille prolongées

Mis à jour le 26/06/2014 à 08:28 Publié le 25/06/2014 à 13:30
Wojciech Janowski et Sylvia Ratkowski, la fille d'Hélène Pastor, ont été interpellés lundi à Nice.

Wojciech Janowski et Sylvia Ratkowski, la fille d'Hélène Pastor, ont été interpellés lundi à Nice. DR

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Affaire Pastor: les gardes à vue du gendre et de la fille prolongées

Comme nous l'annoncions en début d'après-midi, dix des vingt-trois personnes interpellées lundi par la police judiciaire, lors du spectaculaire coup de filet réalisé dans l'affaire Pastor, ont été remises en liberté ce mercredi.

Comme nous l'annoncions en début d'après-midi, dix des vingt-trois personnes interpellées lundi par la police judiciaire, lors du spectaculaire coup de filet réalisé dans l'affaire Pastor, ont été remises en liberté ce mercredi.

Considéré par les enquêteurs comme le possible commanditaire du double assassinat du 6 mai dernier, Wocjiech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor, s'est vu notifier la prolongation de sa garde à vue pour 48h supplémentaires.

Sa concubine, Sylvia Ratkowski-Pastor, reste également en garde en vue pour les besoins de l'enquête, bien qu'aucune charge ne pèserait contre elle à ce stade.

Deux des trois autres personnes interpellées à Nice ont recouvré la liberté aujourd'hui, ainsi que les quatre personnes arrêtées à Rennes, et quatre des quatorze gardés à vue à Marseille.

Toutes les dix ont été mises hors de cause dans ce projet criminel réalisé en bande organisée, qui à coûté la vie à la richissime héritière monégasque et à son majordome, Mohamed Darwich.

Les deux auteurs présumés du guet- apens devant l'hôpital l'Archet, et le gendarme adjoint volontaire suspecté d'avoir fourni une arme continuent à être entendus par la limiers de Nice et Marseille, ainsi que huit autres suspects, considérés pour la plupart comme des intermédiaires ou des complices.

Rien n'a filtré à ce stade des auditions, dans cette affaire particulièrement sensible.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.