Rubriques




Se connecter à

Affaire Dupont de Ligonnès: une opération de police menée dans un cimetière du Var

Plusieurs tombes ont été fouillées de fond en comble par les enquêteurs, et des prélèvements ont été effectués.

La rédaction Publié le 24/06/2021 à 11:15, mis à jour le 24/06/2021 à 12:11
Xavier Dupont de Ligonnès est-il mort ou vivant? Dix ans après la découverte des corps de sa femme et de ses quatre enfants enterrés sous la terrasse de leur maison, le mystère reste entier autour de la "tuerie de Nantes", considérée comme l'une des grandes énigmes criminelles de ces dernières années. Photo AFP

Un article du Parisien daté du 23 juin dévoile qu'une opération de police a eu lieu ce mercredi dans un cimetière du Var, à Grimaud, pour rechercher le corps de Xavier Dupont de Ligonnès. Plusieurs tombes ont été inspectées. Selon les informations du journal parisien, "des policiers de l'Office central pour la répression des violences aux personnes se sont présentés dans le lieu" afin de vérifier le scénario selon lequel l'auteur présumé du massacre se serait suicidé dans l'un des caveaux funéraires.

"Plusieurs tombes ont été fouillées de fond en comble par les enquêteurs et des prélèvements ont été effectués", ajoute le journal. Sans qu'ils puissent retrouver des traces du tueur présumé, originaire de Nantes. La mairie de Grimaud a confirmé la présence des policiers auprès du Parisien. 

 

La famille Dupont de Ligonnès possédait pendant des années un moulin pas très loin du cimetière en question, à Port-Grimaud, d'où l'intérêt des enquêteurs pour cette portion du département.

Rappelons que nous sommes à une trentaine de kilomètres de là où le suspect s'est évanoui dans la nature, toujours dans le Var, à Roquebrune-sur-Argens. Son corps n'a jamais été retrouvé. "Ses énigmatiques ultimes déplacements dans le Var ont toujours fait l'objet de recherches", explique le journal.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.