“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

À Roquebrune, ils prennent la fuite... et oublient leur pied de biche

Mis à jour le 10/02/2021 à 21:37 Publié le 11/02/2021 à 08:00
Partis à toute vitesse, les cambrioleurs ont même été filmés.

Partis à toute vitesse, les cambrioleurs ont même été filmés. Photo M. A

Je découvre la nouvelle offre abonnés

À Roquebrune, ils prennent la fuite... et oublient leur pied de biche

Un habitant de Roquebrune-Cap-Martin a été agressé chez lui par des individus pas franchement astucieux.

Ce n’était vraiment pas le casse du siècle.

La semaine dernière, en rentrant chez lui, un habitant de Roquebrune voit deux personnes cagoulées sortir de chez lui, un pied de biche à la main. Ils le frappent avec puis, dans la précipitation, le laissent sur place.

Des photos…

La victime appelle donc la police et donne leur signalement, qui permettra à une patrouille de les interpeller à la suite d’un contrôle.

"Ils sont partis comme des flèches, mais il y a assez de caméras pour extraire des images d’eux", pose le commissaire de police de Menton.

...et des tests ADN

En parallèle, un autre équipage de la police a récupéré le pied de biche et procédé à des tests ADN.

L’outil leur a permis de remonter jusqu’au vendeur, qui leur a confirmé l’avoir vendu aux personnes interpellées.

Le Roquebrunois cambriolé s’est également rendu au commissariat et les a formellement reconnus.

Le domicile des trois interpellés a donc été perquisitionné. Des bijoux et objets appartenant à la victime ont été retrouvés. Les suspects ont été placés en garde à vue pour vol en réunion, aggravé par des violences.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.