“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Monaco, une démoustication bio

Mis à jour le 10/07/2013 à 11:13 Publié le 24/06/2013 à 07:03
Les agents pulvérisent chaque année leur larvicide à l'aide de canons. Les espaces verts publics sont particulièrement visés.

Les agents pulvérisent chaque année leur larvicide à l'aide de canons. Les espaces verts publics sont particulièrement visés. Eric Dulière et Philippe Lambert

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, une démoustication bio

Les équipes de la direction de l’aménagement urbain interviennent toutes les trois semaines afin de lutter notamment contre la prolifération du moustique tigre

Les équipes de la direction de l’aménagement urbain interviennent toutes les trois semaines afin de lutter notamment contre la prolifération du moustique tigre

Malgré l'arrivée tardive de la chaleur, les moustiques, eux, sont déjà là. Comme chaque année d'avril à octobre, une campagne de démoustication est mise en place par la Direction de l'aménagement urbain (DAU) dans les espaces publics et les zones à risques.

Un larvicide bio

Force est de constater que ces nuisibles sont présents sur tout le pourtour méditerranéen et prolifèrent depuis quelques années. Parmi toutes les espèces de moustiques qui nous assaillent au moment de l'été, le moustique-tigre est le plus agressif. Cette espèce, reconnaissable à ses stries blanches sur son corps noir, vole de jour, ne fait pas de bruit et peut piquer plusieurs fois d'affiliée. Pour éviter le développement intempestif de ces moustiques, les équipes de la DAU ont été formées à des techniques spécifiques.

« Le produit utilisé, sous forme de cristaux, agit sur tous les types de larves de moustiques, sans risque toxicologique ou écologique. Nos agents pulvérisent ce larvicide biologique toutes les trois semaines dans tous les espaces verts et zones de prolifération afin d'éradiquer les larves à chaque cycle »expliqueLaurent Tallarida, adjoint technique de la section assainissement de la DAU.

Loin de vouloir anéantir une espèce, l'objectif est de limiter le développement des œufs et larves. « Nous n'intervenons pas chez les particuliers mais des entreprises spécialisées existent sur Monaco » ajoute-t-il. Par ailleurs, chacun peut agir, à l'aide de gestes simples, afin de se protéger de ces nuisibles

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.