“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Monaco, Mgr Barsi lance un appel pour l'accueil des réfugiés

Mis à jour le 11/09/2015 à 08:08 Publié le 11/09/2015 à 08:01
L'archevêque de Monaco, Monseigneur Barsi, a tenu la traditionnelle conférence de presse de rentrée, hier à la maison diocésaine. Il a présenté le nouveau vicaire général, Guillaume Paris (à droite).

L'archevêque de Monaco, Monseigneur Barsi, a tenu la traditionnelle conférence de presse de rentrée, hier à la maison diocésaine. Il a présenté le nouveau vicaire général, Guillaume Paris (à droite). A.-C.H.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, Mgr Barsi lance un appel pour l'accueil des réfugiés

L’archevêque de Monaco relaie le message lancé par le pape François dimanche dernier, et demande, pour cela, le soutien des Monégasques et des résidents

L’archevêque de Monaco relaie le message lancé par le pape François dimanche dernier, et demande, pour cela, le soutien des Monégasques et des résidents

Le pape François a appelé dimanche dernier « dans un geste concret », toutes les paroisses à « accueillir au moins une famille de réfugiés ».

Ce mercredi, s'est tenue la traditionnelle conférence de presse de rentrée du diocèse de Monaco. L'archevêque Mgr Barsi a tenu à faire le point sur la situation en Principauté.

"Il faut évidemment relayer le message de générosité et d'accueil du pape. C'est un message qui a permis d'éveiller les consciences car je pense qu'on savait tous qu'il fallait faire quelque chose mais on ne savait pas trop quoi, même si depuis Pâques, des actions concrètes ont déjà été menées à Monaco."

En effet, depuis le mois d'avril, une dizaine de réfugiés chrétiens irakiens ont été recueillis et installés dans des appartements à Beausoleil et à Monaco, à l'initiative de l'association Collectif réfugiés d'Orient.

"Ceci s'est fait avec notre aide et le soutien financier du Palais et du gouvernement."

Mais le diocèse veut aujourd'hui aller plus loin et annonce d'ailleurs, que d'autres familles sont attendues en Principauté, "de toutes confessions, cela va de soi", a tenu à préciser Mgr Barsi.

"Il y a une véritable urgence car ces gens sont à nos portes. Ces gens sont des êtres humains, il faut leur venir en aide ! Ensuite, il sera tout aussi important de les aider à rentrer chez eux, mais pour cela il faudra neutraliser Daesh."

Mise à disposition de logements

L'archevêque relaie donc avec force le message du pape François et lance un appel aux bonnes volontés.

"Nous demandons aux Monégasques et résidents qui ont envie d'aider et qui souhaitent mettre des logements à disposition, de se mettre en relation avec nous. Nous ferons le relais avec les associations et les aiderons évidemment à s'organiser."

Car il prévient: "Accueillir des réfugiés qui fuient la guerre, la persécution et le chaos, ça ne s'improvise pas. Il faut travailler en réseau, avec les collectifs, avec l'État pour les papiers administratifs. Et puis, il est important de savoir que c'est un accueil sur la durée, sur le long terme."

Et pour ceux qui n'ont pas forcément un appartement à proposer, le soutien financier est aussi bienvenu.

"Il faut faire vivre ces gens, et cela ne signifie pas seulement les nourrir. Par exemple, les familles déjà installées dans notre diocèse sont en plein apprentissage de la langue."

Le nouveau vicaire général, l'abbé Guillaume Paris, a rappelé aussi, qu'en parallèle, le diocèse aide les réfugiés installés dans des camps hors des frontières, comme au Liban par exemple.

Il a tenu à saluer l'action de Caritas et de la société St-Vincent de Paul qui, toujours avec le soutien de la Principauté, viennent en aide aux migrants à la frontière italienne, en leur prodiguant des soins médicaux, nourritures et vêtements.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.