“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

A Monaco, les commerçants mécontents d'ouvrir le dimanche

Mis à jour le 25/08/2013 à 15:30 Publié le 25/08/2013 à 07:20
Les commerçants regrettent la désertification du Métropole Shopping Center et demandent plus d'animations.

Les commerçants regrettent la désertification du Métropole Shopping Center et demandent plus d'animations. Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, les commerçants mécontents d'ouvrir le dimanche

Débutée le 14 juillet, l'opération "Dimanche d'été à Monaco" ne satisfait pas les commerçants du Métropole Shopping Center.

Certains sont inquiets. D'autres résignés. Puis, il y a ceux qui sont même en colères. Une chose est sûre, l'opération "Dimanches d'été à Monaco" débutée le 14 juillet, fait jaser. Ce dispositif qui permet aux commerçants monégasques d'ouvrir jusqu'à sept dimanches dans l'été ne fait pas succès.

L'opération qui vise à rendre le pays plus attractif n'a pas su capter une clientèle suffisante semble-t-il. "C'est une histoire épique et sans fin" ironise Nicolas Matile-Narmino, président de l'Union des Commerçants et Artisans à Monaco.

"Je le fais à contrecœur"

Quand on interroge les responsables des magasins du Métropole Shopping Center, la réponse est sensiblement la même partout: le centre est désert le dimanche. "Ça devient mortel" en vient même à dire une commerçante. "Travailler le dimanche ne me dérange pas. Mais s'il n'y a personne, à quoi ça sert?" s'interroge Ornella de la boutique Segreati.

Un peu plus loin, Gérard est un homme en colère: "Ca ne vaut pas le coup. Je le fais à contrecœur. À l'époque, en 1982, j'ai été l'investigateur de l'ouverture du magasin le dimanche à Nice-Etoile; je le regrette, je reviens sur ma position" explique le patron de plusieurs boutiques de maroquinerie. Avant d'ajouter: "Ça coûte de l'argent en plus. Il faut comprendre que ce sont des salaires, des frais qui s'ajoutent et des jours de repos à trouver" peste-il.

"Je remarque, confie Robin, employé d'un magasin de gastronomie fine que nous avons de plus en plus de touristes peu dépensier, avec un panier de 30 euros en moyenne".

Vers un changement d'horaires?

Mais alors quelles sont les causes de cette désertification du Métropole Shopping Center les dimanches? Un problème d'animation pour les uns, de manque de jeunes gens pour certains et de publicité pour les autres.

"Ou on ouvre nos magasins tous les dimanches de l'année ou on ne fait rien. Mais pourquoi commencer cette opération le 14 juillet?" se demande Annabel de la boutique Swarovski.

Pour Véronique qui officie dans une bijouterie, "les gens sont à la plage et ne font pas de shopping". Enfin, Catherine de la bijouterie Burma estime "qu'il faut une publicité adaptée car il y a encore des gens qui ne sont pas au courant que nous sommes ouverts, c'est un comble!"


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.