“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

À Eze, un accident de la circulation fait un blessé dans un état grave

Mis à jour le 21/04/2021 à 20:31 Publié le 21/04/2021 à 20:31
Je découvre la nouvelle offre abonnés

À Eze, un accident de la circulation fait un blessé dans un état grave

En début d’après-midi, ce mercredi, vers 14 h 30, un accident s’est produit au niveau de la Brasca (Eze). Un homme a été transporté d'urgence à l'hôpital Pasteur, à Nice, pour une blessure à la jambe.

En début d’après-midi, ce mercredi, vers 14 h 30, un accident s’est produit au niveau de la Brasca (Eze), dans la montée direction Monaco-Nice.

Trois véhicules légers (de tourisme) ont été impliqués dans cet incident.

La collision a fait plusieurs blessés, dont un dans un état grave, un des conducteurs, qui a de suite était transporté à l’hôpital Pasteur, à Nice, pour une blessure à la jambe. Cependant, mercredi soir, son pronostic vital ne semblait pas engagé.

Une enquête ouverte

Les premiers éléments n’ont pu établir qui était la victime et d’où elle venait. Parmi les autres personnes impliquées, une femme et deux enfants dans ce même véhicule ont été conduits au CHPG de Monaco, pour des états légers, ainsi que le conducteur du deuxième véhicule.

Quatre autres, dont deux enfants également, ont pu repartir avec leur véhicule dont la taule a légèrement été abîmée.

Seize pompiers de Monaco et La Turbie sont intervenus, ainsi que la brigade de gendarmerie de Cap-d’Ail. Pour le moment, aucune certitude concernant les causes de l’accident, si ce n’est que les véhicules "se sont bien tapés".

La vitesse d’un véhicule est-elle en cause ? Une erreur de l’un des conducteurs ? Un défaut d’inattention ? La gendarmerie a ouvert une enquête.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.