Rubriques




Se connecter à

A Cannes, le directeur du Midem s'en va

Le directeur du Midem, Bruno Crolot, vient de quitter la direction du congrès. Arrivé en 2010, il avait notamment pour objectif de relancer le Midem. Mais les résultats de l'édition 2015 ont eu raison de lui.

Ph. D Publié le 27/07/2015 à 17:15, mis à jour le 27/07/2015 à 17:36
Midem
Une promesse de météo plus ensoleillée, devrait satisfaire les participants. DR

Le directeur du Midem, Bruno Crolot, vient de quitter la direction du congrès. Arrivé en 2010, il avait notamment pour objectif de relancer le Midem. Mais les résultats de l'édition 2015 ont eu raison de lui.

C’est par un simple mail en anglais, langue officielle du Midem, que l’on a appris le départ de son directeur, Bruno Crolot. Après avoir travaillé pour Sony et Orange, Bruno Crolot avait rejoint le Midem en 2010 avec pour mission de relancer une manifestation déjà rudement éprouvée par la crise de l’industrie de la musique.

 

Les nombreux changements apportés à l’organisation de l’événement, avec une orientation nettement plus business, n’ont toutefois pas suffi à inverser la tendance.

L’édition 2015, organisée au mois de juin au lieu du mois de janvier dans l’espoir d’attirer plus de congressistes, s’est soldée par une nouvelle baisse de fréquentation (de 10 % officiellement) et par de nombreuses critiques sur le contenu artistique (aucune tête d’affiche pour les concerts du Midem Festival).

Les rumeurs de non-reconduction du salon, qui doit pourtant fêter son cinquantenaire l’an prochain, avaient été démenties dans nos colonnes par l’intéressé, qui annonçait une 50e édition fastueuse du 28 juin au 1er juillet 2016. 

Avec son départ, la question de la survie du Midem à Cannes va forcément se reposer.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.