“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

800 croisiéristes contraints de dormir au stade Louis-II dans la nuit de samedi à dimanche à Monaco

Mis à jour le 29/09/2019 à 13:22 Publié le 29/09/2019 à 10:10
800 croisiéristes ont passé la nuit dans le stade Louis-II.

800 croisiéristes ont passé la nuit dans le stade Louis-II. Archives MM

Je découvre la nouvelle offre abonnés

800 croisiéristes contraints de dormir au stade Louis-II dans la nuit de samedi à dimanche à Monaco

Deux salles du stade Louis-II ont été réquisitionnées dans la nuit de samedi à dimanche, à Monaco, pour accueillir quelque 800 croisiéristes qui n'avaient pu regagner leur bateau pour cause de mer agitée

Des rencontres sportives, notamment de basket, ont dû être annulées ce dimanche matin au stade Louis-II de Monaco.


En cause, l’occupation de deux salles jusqu’au petit matin par des croisiéristes en escale en Principauté.


Samedi soir, vers 22 h 30, quelque 800 croisiéristes n’ont en effet pas pu regagner leur bateau, qui mouillait au large de Monaco, pour cause de mer agitée.

direction villefranche au petit matin


Les "naufragés" ont été pris en charge par la police maritime et les sapeurs pompiers de Monaco et le département de l’Intérieur du gouvernement princier a pris la décision de réquisitionner deux salles du stade Louis-II.

En ce week-end de clôture du Monaco Yacht Show, les hôtels de la Principauté affichaient complet.

Les croisiéristes ont quitté le stade Louis-II tôt ce matin direction Villefranche-sur-Mer, où les attendait le bateau de croisière incapable de les transférer depuis le port de Fontvieille samedi soir à Monaco.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.