Rubriques




Se connecter à

300 migrants haïtiens s'échouent près d'un club de luxe en Floride

Un bateau bondé s'est échoué dimanche devant l'Ocean Reef Club, un club privé de luxe situé à North Key Largo, dans l'archipel des Keys, au large de la pointe sud de la Floride.

AFP Publié le 07/03/2022 à 06:25, mis à jour le 07/03/2022 à 06:59
Les passeurs de clandestins utilisent les Bahamas comme point de départ pour faire entrer aux Etats-Unis des personnes souvent originaires d'autres pays des Caraïbes (photo d'illustration). Photo d'illustration AFP/MARCOS MORENO

Quelque 300 migrants haïtiens sont arrivés dimanche 6 mars en Floride, dans le sud des Etats-Unis, à bord d'une embarcation en bois, s'échouant tout près d'un club privé de luxe, ont annoncé les autorités locales.

Le bateau, bondé, s'est échoué vers 13h devant l'Ocean Reef Club, un club privé de luxe situé à North Key Largo, dans l'archipel des Keys, au large de la pointe sud de la Floride, a indiqué le bureau du shérif du comté de Monroe, cité par le Miami Herald.

"Selon de premières informations, les personnes impliquées dans cette affaire de trafic présumé sont haïtiennes", ont indiqué les gardes-côtes sur Twitter.

"Quelque 300 migrants, dont beaucoup avaient besoin de soins médicaux" se trouvaient à bord, a indiqué sur Twitter Walter N. Slosar, responsable de patrouille des douanes américaines.

Au moins 163 d'entre eux ont nagé jusqu'au rivage, a ajouté ce responsable, qui a également posté une photo du navire, bondé et gîtant fortement. Un autre cliché montre une vingtaine de personnes enveloppées dans des serviettes, sur la rive, apparemment près de vêtements mouillés.

 

123 autres personnes interpellées vendredi

Le service américain des douanes et de la protection des frontières a annoncé l'ouverture d'une enquête. C'est la troisième fois en une semaine que les autorités américaines interceptent des migrants haïtiens cherchant à atteindre les Etats-Unis.

Vendredi, un groupe de 123 personnes avait été interpellé à bord d'un petit bateau au large d'Anguilla Cay (ouest des Bahamas) par les gardes-côtes. Dimanche dernier, ces derniers avaient intercepté plus de 140 personnes au large d'Andros, la plus grande île des Bahamas.

Les passeurs de clandestins utilisent les Bahamas - un archipel à environ 80 km des côtes de la Floride - comme point de départ pour faire entrer aux Etats-Unis des personnes souvent originaires d'autres pays des Caraïbes comme Haïti.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.