Rubriques




Se connecter à

1914-2014: comment les Alpes-Maritimes vont se souvenir de la Grande Guerre

De Nice à Menton, le 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale sera marqué par des projets pédagogiques, des visites commentées, des initiatives originales destinées à partager ce savoir.

La rédaction Publié le 02/02/2014 à 10:55, mis à jour le 02/02/2014 à 19:40
Article  - 24206247.jpg
Les communes des Alpes-Maritimes ont gravé dans le marbre la mémoire des Poilus. Ici, dans le hall d'entrée de l'hôtel de ville d'Antibes.

Les célébrations du 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale voient des initiatives originales fleurir dans les communes des Alples-Maritimes. Une façon de rappeler l'implication de milliers d'Azuréens au coeur du conflit.

Défilé à Nice

Mille Niçois, habillés en uniformes de 1914 et en tenue d'époque, défileront jusqu'à la gare Thiers d'où sont partis les premiers appelés pour le front.

 

Le 14 juillet.

Une expo de plein air

Itinérante dans plusieurs villes des Alpes-Maritimes après une première étape à Nice, cette expo s'appuiera essentiellement sur des documents confiés par des familles - lettres photos, plaques de verre et montrera la vie sur la Côte d'Azur avant et pendant la guerre.

La mobilisation, le départ vers le front, les hôtels transformés en hôpitaux temporaires pour soigner les blessés… Des témoignages à hauteur d'homme, et pour la plupart inédits qui éclaireront sur la vie de nos aïeux, qu'ils soient au front ou au pays.

À partir de septembre, lieux d'expo encore à déterminer.


Le "Tigre" au musée des arts asiatiques

Préparée par le musée Guimet de Paris, elle présentera des aspects méconnus de la vie de Georges Clemenceau, qui fut député du Var. Passionné par l'Asie, des objets personnels du «Père la Victoire» seront présentés au musée de Nice.

 

Du 6 juillet au 6 octobre.


Des flashcodes dans les communes

Le conseil général a lancé un appel aux communes pour qu'elles entreprennent des recherches sur cette période. Des flashcodes seront ainsi installés - généralement près des monuments aux morts - pour évoquer les aspects et les conséquences économiques et démographiques de la guerre.

Rien de rébarbatif ou de morbide, mais au contraire une présentation «humaine», par exemple au travers de la vie d'un soldat envoyé au front, ou le quotidien des civils restés à l'arrière.


Le "festival du conte et des mots"

 

Dans les communes, des soirées lecture seront dédiées aux textes ayant trait à la Grande Guerre. Des poètes et des romanciers, comme Charles Péguy et Henri Barbusse (Prix Goncourt 1916 avec Le Feu), ont écrit des pages terribles et inoubliables sur cette tragédie.

En juillet et août, dans les communes.


Un colloque littéraire

Sur le thème «La grande guerre, paroles et écritures», un colloque se tiendra au palais Sarde à Nice à l'automne. Des spécialistes disserteront en quoi ce conflit a bouleversé la littérature.


Des conférences, des rencontres

 

Diverses conférences seront organisées par les communes et les associations cette année.

Les généalogistes organisent des rencontres nationales avec la participation de musées, du service historique de la Défense et du Mémorial de Verdun.


Cinéma Mercury

Un festival sera consacré à la Première Guerre au cinéma Mercury de Nice (films et documentaires).

En octobre.

 

Archives numérisées

Les Archives départementales mettent en ligne les registres matricules des conscrits enregistrés à leurs 20 ans dans les bureaux des A.-M.

Il est ainsi possible de retracer le parcours de 85 000 Azuréens des classes 1887 à 1919 au travers de 120 000 documents numérisés et libres d'accès. On pourra consulter une quarantaine de récits d'enfants originaires des départements de l'est de la France et de Belgique, réfugiés dans les A.-M. après l'invasion de leurs villages.

Et le témoignage de Poilus qui écrivaient des nouvelles du front.

Sur www.cg06.fr

 

Des publications

De nombreux livres sont déjà sortis. Parmi ceux qui sont en préparation, un ouvrage sur les monuments aux Morts des A.-M. avec leurs histoires et leurs descriptions.

Également programmé, un tome «Passeurs de mémoire» consacré au patrimoine des A.-M. lié à 1914-18 qui parlera des noms patronymiques (rues, places), et des hôpitaux militaires.

En librairie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.