Rubriques




Se connecter à

13e No Finish Line : 275 000 km au compteur !

Mais qu’est-ce qui fait courir Monaco ? La No Finish Line, of course !

IAN SAINTE-FARE Publié le 26/11/2012 à 08:20, mis à jour le 26/11/2012 à 08:22
13e No Finish Line :  275 000 km au compteur  - 19215214.jpg
(A gauche) William Sichel, second cette année, entouré d'une partie des 315 membres de l'équipe «Métropole Fashion Run». (A droite) Un tour d'honneur très joyeux hier à 14h sur le port, 8 jours après le coup de pistolet du souverain. Ian Sainte-Fare

Et cette édition 2012 bat de 42 000 km le record de l'an passé. « On va devoir trouver de l'argent » s'est exclamé Philippe Verdier, fondateur de l'association organisatrice

Children & Future en annonçant le kilométrage parcouru après 8 jours de course : 275 000 km. Alors que l'objectif fixé était de 230 000 km pour autant d'euros et de 7 000 inscriptions. Il y en eut 8 700 ! « C'est plus de 2 000 par rapport à 2011 » a précisé Philippe Verdier. Quinze nationalités étaient représentées, on est venu de très loin : Australie, Roumanie, Ecosse, etc. pour cette épreuve atypique bien née à Monaco qui attire pour son double aspect sportif et caritatif. Et puis chacun peut participer à la mesure de ses capacités. Marcher ou courir, avec ou sans la poussette, le toutou, le baladeur sur les oreilles où le smartphone en main. Une grande souplesse pour ce concept qui pourrait essaimer dans d'autres pays. Sur le podium proche du Yacht-club lors de la remise des prix par la princesse Charlène, les coureurs ont remercié toutes les équipes d'assistance et les partenaires (1) qui ont assuré leur ravitaillement.

(1) Carrefour Monaco et Stars'n'Bars

 

Tous les résultats sur : www.nofinishline.com


Plus d'informations dans l'édition du 26 novembre

13e No Finish Line :  275 000 km au compteur  - 19215213.jpg

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.