“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un mois ferme pour le vol d'un ordinateur à 1.400 € à Monaco

Mis à jour le 15/10/2015 à 09:07 Publié le 15/10/2015 à 09:06
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Michaël Alesi

Un mois ferme pour le vol d'un ordinateur à 1.400 € à Monaco

Démasqué grâce aux caméras de vidéosurveillance, un jeune géorgien a été condamné par défaut à un mois d'emprisonnement pour le vol d'un ordinateur d'une valeur de 1.400 €,dans une centrale d'achat "Ubaldi" à Monaco

Le déploiement des caméras de vidéosurveillance et la présence de vigiles ne dissuadent plus les voleurs ! La citation à comparaître de Mamia devant le tribunal correctionnel pour avoir dérobé un ordinateur dans le magasin « Ubaldi », d'une valeur de 1.400€, l'atteste.

Mais ce Géorgien de 27 ans était absent à l'audience. Certainement par peur de finir directement du prétoire à la maison d'arrêt. Car il a été condamné par défaut à un mois de prison ferme.

Au départ, la grande enseigne du quai Albert-Ier dépose plainte le 24 juin pour le vol d'un ordinateur portable de la marque à la pomme. La scène est enregistrée par la vidéo du magasin. Vers 18 heures, on voit le jeune homme prendre l'appareil et le glisser sous sa veste.

L'enquête piétine jusqu'au 10 juillet. Cette fois, deux individus attirent l'attention des services de sécurité de la galerie du Métropole…

"Les vigiles alertent les policiers,raconte le président Jérôme Fougeras Lavergnolle.Aussitôt, les enquêteurs font le rapprochement avec la scène filmée chez " Ubaldi ". Ils reconnaissent les deux personnages. Il s'agit du père et de son fils. Conduits au poste, ils nient toute participation possible. Mais les images correspondent, jusqu'à la même tenue vestimentaire du voleur : le fils. Il a d'ailleurs été condamné plusieurs fois en France pour avoir soustrait frauduleusement des biens d'autrui…"

Le Parquet général, par la voix du procureur Alexia Brianti, réclamera dans ses réquisitions dix jours d'emprisonnement. Le tribunal sera plus ferme que le ministère public : un mois!

Une peine appliquée si le prévenu est toutefois repéré sur le territoire monégasque… Quant au représentant de la centrale d'achat à Monaco, présent à l'audience, il a préféré renoncer à réclamer toute demande de dommages et intérêts.

 


La suite du direct