“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

VIDEO. Une flashmob pour un "retour à la vie normale" à Menton

Mis à jour le 05/04/2021 à 20:32 Publié le 05/04/2021 à 18:58
Près de 70 personnes se sont rassemblées pour danser et chanter sur l'esplanade Francis Palmero.

Près de 70 personnes se sont rassemblées pour danser et chanter sur l'esplanade Francis Palmero. Photo M. B

Monaco-matin, source d'infos de qualité

VIDEO. Une flashmob pour un "retour à la vie normale" à Menton

Ce lundi à 16h30, une soixantaine de personnes se sont réunies à Menton, sur l'esplanade Francis Palmero, pour manifester contre les mesures sanitaires en vigueur dans le département, appelant à un "retour à la vie normale".

Pas de grandes pancartes ou de slogans clamés à répétitions, plutôt des tambours, des guitares et quelques flûtes...

Et une foule dansante, chantant le titre "Danser encore" du groupe HK & Les Saltimbanks. Le mot s'était passé via des groupes de messageries privées ou sur les réseaux sociaux, où une affiche indiquant l'heure et la date de l'événement circulait. Pas de collectif ou d'organisateurs précis apparents, simplement une invitation "ouverte à tous" à "danser encore" et à se "retrouver le temps d'une chanson".

Près de 70 personnes ont ainsi répondu à cet appel cet après-midi sur l'esplanade Francis Palmero, à Menton. Parmi eux, des musiciens, des familles, des passants... Sans masques, paroles du titre "Danser encore" en main.

Depuis plusieurs semaines, cette chanson du groupe nordiste HK et Les Saltimbanks fait l'objet de nombreuses reprises sur des places publiques partout en France.

Devenues un véritable hymne anti-confinement, les paroles du titre dénoncent "l'absurdité sur ordonnance", les "mesures autoritaires" ou encore les "relents sécuritaires" des mesures restrictives prises depuis le début de la crise sanitaire.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.