“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDEO. Cet Azuréen vous propose une autre façon de faire du tourisme, en pleine crise du Covid-19

Mis à jour le 17/08/2020 à 12:04 Publié le 03/07/2020 à 15:10
En balcon sur les Gorges du Loup, Julien Lecoq guide de géotourisme explique l'histoire géologique du site.

En balcon sur les Gorges du Loup, Julien Lecoq guide de géotourisme explique l'histoire géologique du site. Photo Clément Tiberghien

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDEO. Cet Azuréen vous propose une autre façon de faire du tourisme, en pleine crise du Covid-19

Julien Lecoq, géologue de 35 ans, a quitté sa vie d'avant dans la construction, pour devenir guide de géotourisme. A défaut d'une clientèle étrangère, c'est aux Azuréens qu'il propose de (re)découvrir leur région avec un regard de naturaliste.

Grand classeur sous le bras, chapeau de paille et lunettes de soleil, Julien Lecoq embarque son petit groupe sur les chemins du plateau de Calern et les gorges du Loup. A la découverte de "Jurassic Karst", l'un des circuits que le guide de géotourisme, a concocté pour ses clients.

"Le géotourisme c'est une nouvelle façon de faire du tourisme, de découvrir son environnement, sa planète."

"Ça se développe un peu partout dans le monde, et moi j'ai eu envie de le mettre en place sur la Côte d'Azur. C'est une région qui est riche en sites d'intérêt scientifique, avec des environnements très variés. Par exemple là, nous sommes au plateau de Calern, un massif karstique riche en grottes, en faune et en flore très particulières."

Julien guide des Azuréens à la découverte du plateau de Calern, à 1300m d'altitude au-dessus de Gourdon.
Julien guide des Azuréens à la découverte du plateau de Calern, à 1300m d'altitude au-dessus de Gourdon. Photo Sophie Casals

Ciel bleu azur et légère brise: la météo est idéale pour cette balade qui démarre… la tête dans les étoiles.

"Situé en altitude et dans une zone dépourvue de pollution lumineuse, ce lieu idéal pour l'observation du ciel a été choisi pour établir l'Observatoire Astronomique de la Côte d'Azur, les premiers instruments y ont été installés en 1974. On y mesure notamment la distance entre la Terre et la Lune à l'aide d'un faisceau laser qui se reflète sur des réflecteurs lunaires mis en place par les missions Apollo 11, 14 et 15."
Isabelle et Rodolphe, venus de Nice, et Stéphanie et Laurent, de Fréjus, écoutent avec attention les explications scientifiques de Julien. 

Puis le cortège reprend sa route vers le nord. Bifurque devant une bergerie en ruines.

Un circuit de trois heures à plus de 1000 m d'altitude
Un circuit de trois heures à plus de 1000 m d'altitude Photo Sophie Casals

Des chemins bordés de dolines, aven et gouffres

La plongée dans l'histoire géologique du plateau de Calern peut démarrer.

"Ces massifs constitués de roches calcaires, appelés massifs karstiques, sont le terrain de jeu de prédilection des spéléologues. Sous l'effet de l'eau et de son acidité, le calcaire se dissout et forme ainsi de nombreuses grottes et rivières souterraines."

Julien s'arrête devant ce qui ressemble à un léger creux dans le sol.

"Attention, c'est l'entrée d'une cavité de plus de 460 m de profondeur."

ll ouvre son classeur pour montrer le profil du sous-sol. "Localement, ce calcium dissous dans l'eau se dépose, ou précipite, formant des stalactites, stalagmites, draperies et autres concrétions magnifiques.

"En surface, le massif karstique s'exprime par des dolines et des avens, très nombreux sur le plateau de Calern. Ces dépressions formées en surface sont le résultat des effondrements de cavités."

A mesure de la promenade, le guide décrypte le paysage pour les visiteurs. ll attire leur regard sur de superbes fossiles. 

"Nous sommes au coeur du parc des Préalpes d'Azur, il est interdit de les ramasser", précise-t-il, avant de reposer la pierre au sol.

Un des nombreux fossiles à découvrir sur le site...
Un des nombreux fossiles à découvrir sur le site... Photo Sophie Casals

PRÉSERVER L'ENVIRONNEMENT

A mi parcours, c'est l'heure de la pause pique-nique avec vue sur une borie, petite hutte ronde en pierres sèches.

Là, Julien raconte pourquoi il a choisi de changer de vie.

"J'ai travaillé pendant plus de six ans comme géologue dans la construction, en région PACA et un petit peu en Corse, et j'en ai eu marre de troquer la nature contre du béton, de manière pas toujours très réfléchie et très intelligente."

"Au lieu d'être un frein à la construction, j'ai préféré être un moteur de la préservation et d'une meilleure connaissance de notre environnement."

Il s'interrompt dans son récit, pour inviter le petit groupe à admirer l'Azuré du serpolet. Peu farouches, ces superbes papillons bleus se posent sur les sacs, les bras des promeneurs.

Julien Lecoq, guide de géotourisme: "J'étais prêt à démarrer au printemps, et puis il y a eu le confinement."
Julien Lecoq, guide de géotourisme: "J'étais prêt à démarrer au printemps, et puis il y a eu le confinement." Photo Sophie Casals

Comment s'adapte-t-il à la crise du Covid-19?

La pandémie de Covid-19 a bousculé les plans du géologue. "J'étais prêt à démarrer au printemps, et puis il y a eu le confinement." La fermeture des frontières le coupe de la manne touristique étrangère.

"Le confinement m'a obligé à réorienter ma communication qui était dans un premier temps tournée vers les touristes étrangers."

Il doit donc lancer cette nouvelle activité en s'adressant à une clientèle locale.

"Est-ce que les Azuréens connaissent vraiment leur région, n'y a-t-il pas des trésors secrets à découvrir à deux pas de chez eux?"

"Il y a plein plein de choses qu'on ne soupçonne même pas: les vallons obscurs à Nice, le plateau de Calern, les volcans de l'Estérel qui sont le témoin de l'histoire de la Terre sur près de 250 millions d'années, mais aussi un peu plus tristement le barrage de Malpasset. Quelles sont les vraies causes de la catastrophe, qu'est-ce qui s'est vraiment passé et pourquoi? J'ai envie de faire découvrir aux locaux cette nature qui est merveilleuse à deux pas de chez eux."

Pratique

Photo S.C

Nice Geowonders. Tél: 06.71.04.37.03.

Site internet

Jurassic Karst: tour de 6 heures. Plateau de Calern, Gourdon et Gorges du Loup. Prise en charge au départ de Nice en mini-bus, pique-nique inclus : 110 euros par adulte, 55 e pour les 12-16 ans.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.