“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDEO. "C'est usant", les assurances se font toujours attendre dans les vallées après la tempête Alex

Mis à jour le 04/05/2021 à 19:24 Publié le 05/05/2021 à 07:00
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

VIDEO. "C'est usant", les assurances se font toujours attendre dans les vallées après la tempête Alex

Il y a 7 mois, les vallées de la Vésubie et de la Roya étaient frappées par la tempête Alex. Des dizaines de familles ont perdu leurs logements, des centaines ont connu des sinistres importants. Parmi eux, nombreux sont ceux qui sont toujours en attente de réponses de leur assurance pour pouvoir se reconstruire.

"Plusieurs fois j’ai appelé mon assurance, ils ne me répondent pas, ils jouent la montre". Michèle fait partie de ceux qui ont été touchés par la tempête cette nuit du 2 octobre. Depuis, elle voue un véritable combat pour pouvoir reconstruire son terrain, et mener son métier de maison d’hôte.

Quelques semaines après la tempête, le coût des travaux sur son terrain a été estimé à plus de 200.000 euros, "je n’ai reçu que 30.000 euros depuis le début".

Elle n’est pas la seule dans cette situation, beaucoup de sinistrés restent sans réponse, et ne peuvent pas avancer dans leur reconstruction matérielle. Les maires des différentes communes dénoncent ces agissements, et appellent les assurances à prendre leur rôle au sérieux.

Pour Michèle, cette situation ne peut plus durer. Sans l’aide financière de son assurance elle ne peut pas assumer les travaux, elle ne peut pas accueillir de public et donc gagner sa vie. "Si les choses ne changent pas, j’irai au tribunal".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.