Rubriques




Se connecter à

Une "vie nomade" pendant un an, ça vous tente? AirBnb recrute douze candidats

Une vie de travailleurs "nomades" aux quatre coins du monde, en échange d'un retour d'expérience aux équipes d'AirBnb, ça vous branche? C'est ce que la plateforme de locations d'espaces, Airbnb, propose avec un départ d'ici trois semaines. 

La rédaction Publié le 09/06/2021 à 16:21, mis à jour le 09/06/2021 à 16:25
Les touristes en télétravail durant la crise sanitaire Photo Clément Tiberghien

Si vous vous sentez d'expérimenter les réunions Zoom depuis une maison sur la plage ou la saisie de tableurs Excel depuis un refuge de montagne, cette annonce est peut-être pour vous. 

"Nous recherchons un ensemble hétéroclite de 12 voyageurs et jusqu'à trois compagnons chacun, qui souhaitent faire partie du programme pendant 12 mois consécutifs de juillet 2021 à juillet 2022, dont 10 seront passés à voyager et à vivre dans des logements proposés sur Airbnb", peut-on lire dans le communiqué.

 

Le profil des candidats recherchés est simple: télétravailleurs, artistes, parents dont les enfants ont quitté le nid, jeunes familles, voyageurs de proximité, nomades numériques. La plateforme affirme qu'elle prendra en charge, "le crédit pour les hébergements, l'allocation de transport, les suggestions d'annonces, ainsi que les expériences locales" mais demande toutefois aux douze personnes de l'aider à déterminer les "changements apportés aux produits et ressources, les types d'hébergement idéaux pour les voyageurs en solo ou pour les familles ainsi que les avantages financiers liés à l'accueil de voyageurs lorsqu'on voyage". 

Si l'aventure vous intéresse, il suffit de s'inscrire ici. 

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.